Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dance, drink & trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 06/05/2015
► paroles rapportées : 786
► célébrité : dylan fucking perfect o'brien
► nationalité : c'est un petit british
► métier : je travaille comme programmateur de site web dans une société informatique
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: dance, drink & trouble    Dim 19 Juil - 23:33

dance, drink & trouble
kylaël x bertrin x erwille
Timaël avait besoin de se changer les idées, il était actuellement dans son appartement et il tournait en rond. Sa colocataire était partie il ne savait où et pourtant il aurait bien eu besoin d’elle aujourd’hui. Il avait encore du mal à réaliser qu’il avait revu son ancien petit ami. Les retrouvailles avaient été mouvementées et Timaël en avait profité pour lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur. Lorsqu’il l’avait revu, il avait été submergé par diverses émotions et il ne pouvait pas se le permettre. Il avait trop souffert à cause de Kylian et pourtant il savait que ses sentiments pour lui n’avaient jamais totalement disparus. Son attirance pour lui était toujours autant présente malgré le mal qu’il lui avait fait, mais pouvait-il vraiment parler d’une banale attirance. Non, c’était plus que ça, il avait été son premier amour, sa première fois, Kylian avait à un moment donné représenté toute sa vie. Mais le temps était résolu, il ne pouvait pas se permettre de se replonger dans cette obsession.

Surtout qu’il avait maintenant une petite amie qu’il ne voulait pas faire souffrir. Il aurait pu lui téléphoner afin de l’inviter chez lui et ainsi espérer pouvoir oublier un blond mais il ne put s’y résoudre. Il soupira, se laissant tomber sur le canapé. Qu’est ce qu’il allait bien pouvoir faire ? Boire de l’alcool et oublier tout ce qui l’entourait semblait être une bonne idée. Timaël ne touchait rarement à la boisson mais pour aujourd’hui, il ferait une exception. Il se redressa et se dirigea vers le bar, soupirant en constatant que celui-ci était complètement vide. Le destin s’acharnait sur lui. Où pouvait-on trouver de l’alcool à une heure pareille ? Une boite de nuit lui dicta une petite voix dans sa tête. il pourrait toujours boire et se défouler là-bas puis il ne risquait pas de tromper sa copine avec une autre fille de toute manière. Il partit se changer étant donné que là, il était vraiment infect. Il portait des habits faits essentiellement pour trainer chez lui quand Lily n’était pas là. Elle serait capable de lui faire retirer et de le bruler pour faute de goût.

Timaël prit une rapide douche et enfila un jeans assez serré ainsi qu’une chemise blanche où il laissa quelques boutons ouverts. Il oublia toute idée de coiffure et laissa ses cheveux partir dans tous les sens. Prenant sa veste de jeans ainsi que son portefeuille qu’il mit dans la poche arrière de son pantalon, il quitta l’appartement après avoir mis ses chaussures. Tim avait décidé de s’y rendre en bus, c’était plus prudent de ne pas prendre de voiture surtout s’il comptait boire comme il le souhaitait. Par chance, il y avait un arrêt de bus juste en bas de chez lui et il put atteindre la boite de nuit au bout d’une dizaine de minute. La musique se faisait attendre de l’extérieur et après avoir payé sa place, il put enfin entrer dans le local. Il y avait pas mal de monde et il se dirigea vers le comptoir, jouant des coudes pour y accéder. Ce que les gens pouvaient être lourds à rester figés sur place. Ne voyaient-ils pas qu’ils gênaient ? Tim soupira et il soupira de soulagement quand il put enfin s’installer sur un siège, attendant l’un des serveurs

© flappy bird.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

We can make it happens
The past influences the present I do not know even any more what wants to say us You indeed want to take me in your arms?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 390
► célébrité : Cody Christian
► nationalité : Française
► métier : En terminale au lycée (merci les redoublements --')
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Lun 20 Juil - 1:53

Dance, drink & trouble
Tim, Kev, Erwan, Kyl, Bébert & Cam




Les vacances d'été étaient arrivées pour le plus grand bonheur de Kévin qui n'aimait pas du tout les cours. Pour cause il avait redoublé plusieurs fois vu qu'il ne fichait absolument rien au lycée. Non lui tout ce qui l'intéressait c'était voir ses potes, faire la fête avec eux en se défonçant à coup de pétards et d'alcool. Et encore quand ça n'était que ça, ça allait... Il y avait des fois où il prenait carrément des ecstasys et d'autres saloperies... Et ce soir il comptait bien s'éclater au maximum. Même si sa bande de potes n'était pas disponible, il lui en restait au moins un avec qui il pouvait s'amuser tout de même, son pote Erwan. Il savait que ce dernier ne consommait pas de drogues mais ce n'était pas bien grave. Il suffisait au jeune Kévin de prendre ce qu'il voulait avant de se rendre en boîte, ça ferait très bien l'affaire et pour le reste de la soirée il se contenterait de ses clopes et de l'alcool qu'il trouverait sur place.

Pas du genre à se prendre la tête avec son style vestimentaire, le jeune Kévin s'était contenté d'enfiler un jean avec un t-shirt noir. C'était simple mais ça lui convenait totalement. Comme d'habitude il était seul à la maison puisque ses parents vivaient sur Marseille... Quant à son frère il était parti voir ses amis à lui... Son frère n'était pas du tout le même que lui. Lui était sérieux, on ne peut plus sérieux... Du coup ils s'étaient gentiment mais doucement éloignés au fil des années. De toute façon Kev avait toujours eu sa bande d'amis et son frère ne faisait pas partie de leur bande bien qu'il connaissait ses amis. Etant seul, il en profitait pour fumer un ou deux pétards tout en étant à l'ordi avec une fille qu'il avait connue sur internet. Au fil de leurs discussions ils avaient découvert qu'ils fréquentaient le même lycée. Seulement Kéké ne l'avait jamais remarquée au lycée. Bon en même temps vu le nombre d'élèves qu'il y avait là-bas, il ne pouvait pas connaître tout le monde... La discussion s'était terminée assez vite puisque Aris devait sortir avec sa cousine. Une fois qu'elle fut partie le jeune termina son joint puis coupa son ordinateur.

Il regarda l'heure sur son portable. Il fallait qu'il se bouge s'il ne voulait pas trop faire attendre son acolyte. Comme d'habitude il allait s'y rendre à pied puisque Monsieur n'a pas le permis et qu'il n'est pas pressé de le passer à vrai dire. Il prit son courage à deux mains et se rendit au Rex Club où il était déjà assez connu par les videurs qui avaient l'habitude de le voir. Il paya son entrée puis entra à l'intérieur. Il balaya la salle du regard. Il y avait déjà du monde mais c'était loin d'être autant que d'habitude. Cependant ce n'était que le début de la soirée donc c'était tout à fait normal. Il chercha Erwan mais visiblement celui-ci n'était pas encore là. Au moins il n'était pas si à la bourre que ça...

Sans réfléchir plus longtemps Kéké avança jusqu'au comptoir. "Hey salut mec ! Un sex on the beach s'il te plait !" En effet à force de fréquenter les lieux, Kévin connaissait assez bien le barman et ils n'avaient pas mis bien longtemps à se tutoyer ces deux-là. Sa consommation ne tarda pas à arriver. "Merci !" Dit-il au serveur tout en se tournant vers la piste de danse où il put remarquer un petit groupe de filles qui étaient déjà en train de se trémousser au rythme de la musique d'un certain Keen'V d'après ce qu'il avait pu comprendre. En effet d'autres filles près de lui étaient justement en train de parler de la chanson qui passait et surtout de son chanteur. Il leva les yeux au ciel en entendant leurs propos. Au moins il devait avouer qu'il était d'accord avec les paroles du fameux Keen'V. Lui aussi aimerait bien pouvoir fumer tranquillement en boîte mais non ce n'était plus possible. Et c'est vrai que c'était bien dommage pour tous les fumeurs. Certes ce n'était pas forcément son style de musique mais bon...

En attendant qu'Erwan arrive, il mélangea son cocktail avant de commencer à en boire un peu. Le brun ne s'était pas décollé du comptoir et admirait le spectacle que la bande de filles qui dansaient lui offrait. Certes il les trouvait vulgaires mais au moins elles savaient bouger leurs fesses et c'était toujours agréable à voir.






►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Kévin & Bertrand
... ⊹ lumos maxima


Code:
[color=#009900][b]"Bla bla"[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 193
► célébrité : daniel sexy sharman
► nationalité : française
► métier : je combats le feu avec une lance d'eau (ex escort-boy)
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mar 21 Juil - 22:07

Dance, drink & trouble
ERWAN
feat.
GROUPES


 

 



 

 

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Erwan avait prévu de sortir entre potes ce soir, ce serait sûrement encore une soirée où l’alcool coulerait à flot et c’était loin de déranger le jeune homme. Celui-ci voyait ses week-ends défiler de la même façon à chaque fois. Il passait son samedi soir à boire et à draguer et le dimanche, il ne voyait pas le jour. Pourtant, à force, il avait su faire face aux maux de tête mais il avait toujours du mal d’immerger. La plupart du temps, Erwan restait dans son lit, la tête enfouie sous l’oreiller afin d’éviter d’entendre les bruits de l’immeuble où il logeait. Ses voisins devaient le faire exprès parce qu’à chaque fois, il avait l’impression qu’un troupeau de vache passait dans les couloirs. Le jeune homme était en pleine préparation, vu qu’il y allait avec Kévin, il ne faisait pas trop d’effort vestimentaire. Ce n’était pas lui qu’il allait draguer. Non, ce n’était pas du tout son type. Erwan les préférait plus avec un peu plus de formes et les cheveux un peu plus longs. Bien entendu, il n’avait pas du tout une image en tête. Il se passa une main dans les cheveux alors qu’il sortait de la douche, une serviette sur les hanches. Puis s’habilla et en se regardant dans le miroir, il était assez fier de son reflet. Erwan ne doutait pas de son charme, il savait qu’il plaisait et peut-être qu’il en abusait parfois mais ce n’était pas de sa faute si les filles craquaient. Il ne se voyait pas leur refus une faveur. Quoi qu’il y en avait bien une qui refusait et c’était de loin la plus importante. Mais le bouclé n’avait pas dit son dernier mot. Il avait mis en place divers plans avec une personne anciennement proche du petit ami de celle-ci et maintenant il fallait attendre que l’occasion se présente.

Erwan se passa une main dans les cheveux puis prit les clés de sa voiture, il allait y aller avec. De toute façon, il savait qu’il pourrait toujours dormir dedans si jamais il buvait un peu trop. Jetant un coup d’œil à sa montre tout en montant dans celle-ci, il se mordilla la lèvre. Il était en retard et Kévin allait le tuer. Un petit sourire en coin apparut sur ses lèvres puis il appuya sur la pédale d’accélérateur. Il avait déjà eu quelques soucis avec la police alors il faisait un effort pour respecter les limitations mais c’était difficile. Lorsqu’il vit l’enseigne de la boite de nuit, il chercha du regard une place de parking libre et par chance, il y en avait une à quelques pas du bâtiment. Il fit attention à ne pas railler sa voiture – celle des autres, il s’en moquait un peu – puis sortit, enfilant sa veste en vitesse. Il salua le videur d’un signe de tête, il les connaissait à peu près tous vu le temps qu’il passait dans al boite et chercha du regard son pote. Cependant, ce ne fut pas sur Kévin que son regard se posa mais sur quelqu’un d’autre. Il fronça les sourcils, bizarrement la silhouette lui disait vaguement quelqu’un et quand la petite lumière s’éclaira au dessus de sa tête, un sourire presque sadique apparut sur ses lèvres.  Puis il vit Kévin un peu plus loin, avec une idée en tête, il se dirigea vers celle-ci et lui donna une claque dans le dos. « Déjà en train de boire ? » dit-il en ricanant avec de sortir son téléphone et d’envoyer un rapide message à un certain blond. « Je crois que ton ex est en boite et tout seul ! Si tu veux savoir s’il ressent toujours quelque chose, c’est peut-être le moment non ? (; » N’attendant pas de réponse, il mit son téléphone dans ses poches avec un sourire.
© Gasmask








►◄►◄►◄►◄►◄►◄

child in a man body
mais je ne connaîtrai pas la peur. aussi étroit que soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme; ▬ je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 220
► célébrité : Thomas Brodie-Sangster
► nationalité : Anglaise
► métier : Etudiant en 4ème année/5 afin de devenir professeur d'Anglais dans un collège ou un lycée.
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 22 Juil - 1:13

     

Kylian & Co'

Dance, drink & trouble.
K
ylian était chez son cousin. Ce dernier était sorti draguer les filles d'après ce qu'il lui avait dit. Quant au blond, lui il était allongé sur son lit, les mains derrière la tête en train de contempler le plafond. Enfin ça c'était en apparence puisqu'en réalité il était en train de penser à son ex. Encore et toujours lui... Depuis qu'il l'avait revu il ne pouvait plus s'en empêcher. C'était encore pire qu'avant même. Kyl avait toujours le coeur brisé parce qu'il savait que Tim lui était en couple et avec une fille par-dessus le marché... Il ne pouvait se résoudre à le laisser avec elle. Il ne comprenait d'ailleurs toujours pas ce qu'il fichait avec cette fameuse Camille. Enfin si il s'en doutait mais trouvait ça tellement absurde... Bon Dieu dans quel plan le brun s'était encore embarqué. Tout ça parce qu'il n'assumait pas son penchant sexuel. Kylian lui se fichait totalement de ce que les autres pouvaient en penser. Il était gay et l'assumait parfaitement. N'en déplaise à certains.

Alors que divers souvenirs refaisaient surface, le blond fut sorti de ses pensées par la sonnerie de son téléphone flambant neuf. En effet il avait dû en changer suite à son face à face avec Timaël. Il se redressa et attrapa le téléphone qu'il avait posé sur sa table de nuit. Il regarda l'écran et put remarquer que c'était un SMS de son complice Erwan. Un sourire s'afficha sur son visage. Il ouvrit rapidement le message pour en voir son contenu. Visiblement Timaël était en boîte de nuit. Cela surprenait quelque peu le blond mais si son nouvel "ami" lui disait, il lui faisait assez confiance pour le croire. Il se doutait de quel endroit il voulait parler puisque visiblement le lieu où ils s'étaient vus la fois précédente était un peu comme une seconde maison pour Erwan. Ce dernier avait d'ailleurs pu identifier Tim puisque le blond lui avait montré une photo d'eux deux à la belle époque. Tout ça justement dans le but où le pompier tombait sur lui un jour. A croire que Kylian avait bien fait puisque c'était justement le cas ce soir. Kyl posa son téléphone là où il était encore quelques instants plus tôt. Il se regarda et décida de se changer car sa tenue n'était pas franchement la meilleure pour se rendre dans ce genre d'endroit.  

Mais voilà, maintenant il ne savait pas du tout comment il allait s'habiller pour y aller. Il se dirigea vers son armoire de fringues et poussa un long soupir qui voulait tout dire. Bon pour le bas ce n'était pas bien dur, un jean ferait aisément l'affaire. Il allait en prendre un noir assez serrant. Maintenant il n'avait plus que le haut à trouver. Pour contraster avec le noir du jean, il allait mettre un t-shirt blanc moulant. Voilà c'était décidé, il allait mettre ça même s'il n'avait pas grand chose à mettre en valeur. Il était loin d'être musclé et il le savait. Cependant Timaël lui se fichait de ce genre de détails. La preuve il avait craqué pour lui par le passé, c'était donc qu'il lui avait plu. Ça pourrait être de nouveau le cas ce soir, qui sait ? Kyl se changea en vitesse puis partit enfiler une paire de baskets de la même couleur que son haut. Une fois que ce fut fait, il enfila une veste car à cette heure-ci ça pouvait être un peu frisqué et s'il avait trop chaud il la retirerait de toute façon. Il vérifia que son portefeuille était bien dans la poche intérieure de sa veste, c'était le cas. Il l'enleva et le glissa dans la poche arrière de son jean. Une fois dehors, il ferma à clé le logement et rangea la clé dans la poche où se trouvait précédemment son portefeuille.

Par chance il avait retenu le chemin pour aller jusqu'au Rex Club. Il mit un bon gros quart d'heure à pied pour arriver sur place. Il montra patte blanche aux videurs qui le laissèrent entrer puis paya son entrée à la personne à l'accueil. Personne qui faisait le vestiaire en même temps. Il enleva sa veste qu'il lui confia en échange d'un ticket qu'elle lui donna. Il la remercia, attrapa le fameux ticket qu'il rangea dans son portefeuille. En fouillant dans ses poches il se rendit compte qu'il avait oublié son portable à la maison. *Tant pis.* Pensa-t-il. Il entra à l'intérieur de la boîte où il y avait déjà pas mal de monde. Il balaya la salle du regard pour trouver soit Erwan soit Timaël. Il soupira, se demandant s'il allait les trouver parmi la foule.  

GleekOut!





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Plus on essaie d'oublier quelque chose,
plus on y pense...

© Ecstatic Ruby


Code:
[color=#6600FF][b]"Bla bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 469
► célébrité : dylan baby spray.
► nationalité : française
► métier : étudiant + stagiaire dans une station de radio
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 22 Juil - 11:32



dance, drink & trouble
"passe ta souris dessus"
made by effet mer.



   
prendre la vie du bon côté

Bertrand attendait l’arrivée de sa cousine avec impatience, il avait un grand besoin de se changer les idées. Les deux jeunes gens avaient discutés légèrement sur skype et ils s’étaient mis d’accord pour se faire une sortie ce soir. Il avait bien entendu demandé au préalable à sa mère – sinon il risquait de devoir supporter la colère de son père et il n’en avait pas envie du tout – et celle-ci avait accepté avec un sourire. Surtout en sachant qu’il y allait avec Camille. Sa mère avait confiance en elle et elle savait qu’il ne lui arriverait rien. Elle était soulagée qu’il quitte l’écran de son ordinateur. Cependant, ce qu’elle ignorait, c’était qu’il avait une bonne raison de rester le nez collé à son pc. Kévin. Un garçon de son lycée. Sauf que manque de chance pour lui, c’était un hétéro et qu’il ignorait complètement l’existence du jeune homme. Du moins, en partie. Ce fut sur un coup de tête qu’il se fit passer pour une fille afin de pouvoir lui parler un peu, il pensait qu’il allait l’envoyer promener ou lui dire de le laisser tranquille. Mais non, ils se parlaient fréquemment et cela n’arrangeait guère les sentiments à son intention. Derrière l’écran, Bertrand avait l’impression de découvrir un autre Kévin, loin de l’image qu’il semblait se donner un lycée.

Bien entendu, dès qu’il le croisait dans les couloirs du lycée, il ne pouvait s’empêcher de le regarder, en toute discrétion. Il n’avait pas non plus envie de se prendre un poing dans la figure parce qu’il avait osé regarder un hétéro. Cela arrivait souvent. Même s’il doutait qu’il en aurait un quand Kévin découvrirait sa véritable identité. Le jeune homme ne put retenir un soupir se demandant bien ce qu’il allait bien pouvoir faire. Il aurait pu suivre les conseils de sa cousine et ne plus lui parler. Le bloquer et ainsi disparaître de sa vie mais il ne se voyait pas faire ça. il était presque accro aux conversations avec lui mais il savait qu’à la fin, il finirait par être blesser. Autant physiquement que moralement. Bertrand secoua la tête, il ne devait pas penser à lui pour ce soir. Il avait choisi des vêtements simples ; Il avait pris le premier jean qui lui tombait sous la main, une chemise bleue pâle qui faisait ressortir la couleur de ses yeux et un spencer belge à manches courtes. Il n’y allait pas non plus pour draguer tous les garçons qu’il croiserait. De toute façon, il n’était pas doué pour ça. Il rougirait sans aucun doute et bégayerai, rompant ainsi le charme.

Encore dans sa chambre, il entendit son frère ainé rentrer et il était bien content d’avoir fermé la porte. il n’allait pas venir l’embêter de cette façon. Entre lui et Bertrand, ce n’était guère le grand amour et ça depuis leur enfance. Une sorte de rivalité qui avait pour but de blesser le plus souvent l’autre, Bertrand le plus souvent. Son frère savait frapper là où cela faisait mal et il était hors de question qu’il apprenne qu’il avait un petit béguin pour un garçon. Il ne se gênerait pas de le déballer à tout le monde. Le jeune brun se passa une main dans les cheveux, regardant l’heure sur sa montre. Camille allait bientôt arriver, il quitta son sanctuaire et se dirigea vers la cuisine où sa mère était entrain de préparer le souper. En apprenant qu’il sortait, elle lui avait préparé un petit quelque chose à manger avant sachant que son mari n’allait pas rentrer toute suite. Bertrand se demandait vraiment comment il ferait sans elle parce que s’il y avait bien quelqu’un dans cette maison qui s’occupait entre de lui, c’était elle. Il avait toujours été son petit chouchou. Il entendit une voiture se garer devant chez lui et sauta du tabouret où il s’était installé. Un sourire apparut sur ses lèvres et après avoir embrassé vite-fait al joue de sa mère, il se dirigea vers la voiture. Ouvrant la porte, il sauta presque sur le siège passager. « Hello. » dit-il avec un grand sourire, l’embrassant sur la joue. Même s’il n’avait pas les idées claires, la voir lui enlevait un peu ses soucis de la tête.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄


t'es tout le temps dans ma tête, quand je ferme les yeux j'imagine que tu es là, à côté de moi et qu'on est heureux. merde, ça fait mal de t'aimer ! j'aurais aimé avoir une chance, juste une de voir ce que ça fait, pour la première fois de ma vie, j'ai envie d'aimer. — kévrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 31/05/2015
► paroles rapportées : 528
► célébrité : Shelley Hennig la magnifique
► nationalité : Française
► métier : Libraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 22 Juil - 19:18



Dance, drink & trouble.
Camille & Co'

Ce soir Camille comptait bien profiter de la soirée. En effet elle sortait de moins en moins depuis ce qu'elle avait subi il y a deux ans. Cependant là elle en avait envie et besoin. C'était pour cette raison que lorsqu'elle avait parlé avec son cousin sur Skype il avait été convenu qu'ils sortiraient en boîte pour se changer les idées à tous les deux. C'était plus pour Bertrand que pour elle qu'elle le faisait d'ailleurs. Comme toujours les autres avant elle. Mais elle son bonheur, c'est de voir celui des gens qu'elle aime. Et comme son Bébert, celui qu'elle considérait comme le frère qu'elle aurait aimé avoir n'allait pas très bien, elle voulait lui rendre la pêche et lui faire oublier au moins le temps d'une soirée ce type sur lequel il craque. D'ailleurs en parlant de ça, elle avait vraiment du mal à comprendre pourquoi son cousin se faisait passer pour une fille auprès de lui. Selon elle, il s'était engagé dans une véritable galère et allait le regretter mais de toute façon c'était déjà trop tard... Si au moins il lui avait parlé avant de ce qu'il comptait faire, elle l'en aurait dissuadé ou aurait essayé.

La jeune femme était encore chez elle en train de se préparer. Elle avait déjà pris sa douche et se demandait comment elle allait pouvoir s'habiller à présent. Elle n'en avait aucune idée, pourtant elle avait des tonnes et des tonnes de vêtements. Finalement elle opta pour une robe noire. Il était rare qu'elle mette des robes mais sans raison particulière elle avait envie de se faire belle ce soir et puis la crainte de la chaleur lui avait dicté de mettre ça. Ça la changerait un peu de ses pantalons qu'elle mettait tous les jours. Elle enfila donc cette fameuse robe par-dessus ses sous-vêtements qui étaient noirs eux aussi. Elle retourna à la salle de bains et décida pour une fois de faire boucler légèrement ses cheveux pour changer un peu de d'habitude. Décidément ce soir c'était la soirée du changement pour Camille. A croire qu'elle avait envie de changer ses habitudes... Une fois qu'ils furent ondulés comme elle le souhaitait, elle se maquilla un petit peu. Encore une chose qu'elle ne faisait jamais ou presque. Elle allait être méconnaissable si elle continuait comme ça. Ayant l'impression de se sentir comme nue, elle retourna dans sa chambre et attrapa un collier qu'elle mit autour de son cou puis deux bagues. Elle en glissa une à chaque main. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir et décida de prendre quelque chose à mettre sur ses épaules nues. Elle attrapa un fin boléro bleu turquoise dans son armoire et l'enfila aussitôt. Presque prête elle s'en alla vers l'entrée de la maison et fouilla dans le meuble à chaussures. Elle allait mettre ce soir de jolies chaussures noires ouvertes avec un léger talon. Camille fit une dernière caresse à son chien, attrapa un petit sac à main ainsi que son téléphone qui traînait sur la table de la cuisine. Puis elle fila voir sa cousine qui était dans sa chambre. "Morgane je sors en boîte avec un de mes cousins. J'ai mon tél au cas où tu aurais besoin de moi." Elle montra le téléphone qu'elle avait à la main à sa cousine. "Passe une bonne soirée. Je te confie mon bébé, mon Cooky." Lui dit-elle en lui lançant un clin d'oeil et en lui envoyant un bisou de la main avant de tourner les talons. La jeune femme glissa son téléphone dans son sac à main et regarda si elle avait tout ce dont elle avait besoin à l'intérieur. *Téléphone c'est bon. Argent c'est bon. Bonbons au cas où c'est bon.* Visiblement elle n'avait rien oublié, elle pouvait donc partir l'esprit tranquille.

Elle se dirigea vers la porte d'entrée et attrapa les clés qui étaient pendues puis sortit à l'extérieur. Elle ferma la maison à clés puisque ses parents étaient dans leur chambre et Morgane dans la sienne. La brunette déverouilla sa voiture à distance, se dirigea vers celle-ci et monta dedans. Elle posa son sac sur la banquette arrière puis alluma le poste radio, s'attacha et démarra enfin la voiture. Elle prit la direction de chez Bertrand. Elle ne mit pas longtemps à y arriver d'ailleurs puisqu'à cette heure-ci il y avait moins de circulation qu'en journée. Camille s'était garée devant la demeure des Leroy. Elle n'eut pas à attendre très longtemps que son cousin était déjà arrivé près d'elle sur le siège passager. Elle sourit en sentant qu'il l'embrassait sur la joue en lui disant bonsoir. "Hello you. Ça va ? T'es prêt à te déchaîner sur la piste de danse ?" Camille détailla un peu sa tenue et lui dit "T'es en beauté ce soir cousinou. Tu vas en briser des coeurs." Elle avait terminé sa phrase en rigolant avant de reprendre la route direction la discothèque. "N'oublies pas de t'attacher quand même. Alors qu'est-ce que tu me racontes de beau ?"
Codage par Emi Burton





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Protect me...

© Ecstatic Ruby


En mode séduction:
 

Code:
[color=#990099][b]"Bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 06/05/2015
► paroles rapportées : 786
► célébrité : dylan fucking perfect o'brien
► nationalité : c'est un petit british
► métier : je travaille comme programmateur de site web dans une société informatique
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 22 Juil - 21:38

dance, drink & trouble
kylaël x bertrin x erwille
Timaël n’avait pas franchement l’habitude de se rendre dans ce genre d’endroit, d’une part parce que l’alcool et lui, cela ne faisait guère bon ménage. La dernière fois qu’il avait voulu fêter quelque chose, il avait surpris son ex petit ami embrasser quelqu’un d’autre et de l’autre, le fait d’avoir la musique à fond et des gens danser un peu partout le mettait un peu mal à l’aise. Surtout s’il fallait zigzaguer entre les diverses personnes pour atteindre le bar. Il avait sans doute choisi le mauvais endroit vu la foule qu’il y avait mais en même temps, cela ne l’étonnait guère. C’était la boite de nuit la plus connu et les jeunes y venaient souvent le week-end pour décompresser. Puis, ce n’était pas ici qu’il allait rencontrer quelqu’un qu’il connaissait. Il avait besoin d’être un peu seul. Le jeune brun était installa au bar attendant qu’un serveur vienne pour prendre sa commande mais vu le monde qu’il y avait, il était certain de ne pas l’obtenir toute suite. Heureusement qu’il ne mourrait pas de soif sinon il aurait le temps de se déshydrater et de s’assécher sur le comptoir.

Le jeune homme écoutait la musique, bougeant légèrement la tête, tapotant sur le comptoir du bout des doigts au rythme de la musique. Il était quelqu’un qui écoutait beaucoup de musique, surtout quand il partait au boulot à pied mais il aimait également el silence. C’était préférable d’être dans un silence absolu quand il travaillait, il fallait être concentré un maximum et s’il avait le malheur de mettre de la musique, il allait danser. Et il dansait très mal. Tim bougeait le bassin et les bras mais cela ne ressemblait guère à de la danse. Ou alors à la danse des canards, pour dire le niveau vraiment pittoresque qu’il avait, C’était peut-être la raison pour laquelle il ne se rendait jamais seul dans une boite de nuit. au moins, il était sûr de déconner avec ses potes et de ne pas subir les moqueries des autres personnes autour d’eux. Ils se disaient qu’ils étaient en plein délire et ne faisaient pas de remarque. Alors que là, seul, il allait sûrement avoir la honte.

Sauf s’il rencontrait quelqu’un qu’il connaissait mais parmi cette foule, c’était difficile de voir. Bon, il avait un peu remarqué le regard insistant d’un mec et il s’était demandé ce qui lui voulait. Il avait froncé les sourcils, avant que le mystérieux inconnu détourne le regard et passe à autre chose. Celui-ci était accompagné d’un autre homme. Finalement, Timaël se désintéressa d’eux, s’ils avaient quelque chose à lui reprocher, ils voudraient le voir. Il soupira de soulagement en voyant un serveur s’approcher de lui avec un sourire aux lèvres, même si on lisait clairement sur son visage sa fatigue. Il espérait pour lui qu’il ait bientôt terminé sa journée sinon il ne tiendrait pas longtemps. « Un Long Island Iced Tea s’il te plait. » Il devait hurler pour se faire entendre et en voyant le serveur repartir se dit qu’il l’avait sans doute entendu. Du moins, il n’avait plus qu’à croiser les doigts pour que cela soit le cas. En attendant, ses yeux parcoururent la salle du moins ce qu’il pouvait en voir, à croire que tout le monde s’était donné le mot pour se regrouper près du bar.

D’ordinaire, il aurait commandé une boisson sans alcool mais aujourd’hui, il allait fermer les yeux sur ça. il en avait bien besoin, sa vie était désastreuse de toute manière. Il avait un boulot qu’il n’aimait pas ou du moins un patron qu’il détestait parce que celui-ci le considéré encore comme un gamin alors qu’il était surdoué. Sa vie personnelle, il ne préférait même pas en parler, c’était l’hécatombe. Il avait pensé pouvoir s’en sortir, avoir enfin réussi à tourner le dos à son passé mais celui-ci était réapparu sans qu’il n’y soit préparé. Cela avait été un choc pour lui et après ses retrouvailles avec Kylian, le reste de la journée lui avait semblé flou. Il était rentré chez lui et il s’était enfermé chez lui enfin d’oublier ce qu’il venait de se passer. Il fut sorti de ses pensées au son d’un verre qu’on déposait sur le comptoir, il remercia d’un sourire le serveur puis but une longue gorgée de sa boisson. L’alcool lui piquait la gorge et il toussa quelques minutes le temps que ça descende.

© flappy bird.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

We can make it happens
The past influences the present I do not know even any more what wants to say us You indeed want to take me in your arms?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 390
► célébrité : Cody Christian
► nationalité : Française
► métier : En terminale au lycée (merci les redoublements --')
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 22 Juil - 23:40

Dance, drink & trouble
Tim, Kev, Erwan, Kyl, Bébert & Cam




Kévin comme tous les samedis allait se défoncer le crâne. A la différence que là il ne serait pas avec ses potes. Néanmoins il ne serait pas seul puisqu'il devait rejoindre Erwan en boîte. De ce fait il avait fumé plusieurs pétards avant de partir car il savait que pour le reste de la nuit il ne pourrait compter que sur ses cigarettes et les boissons alcoolisées en vente là-bas. Toutefois ça ne le dérangeait absolument pas, du moment qu'il pouvait picoler, c'était toujours ça de pris. Bon en même temps ce n'était pas comme s'il fumait de l'herbe que le week-end. Non c'était devenu son quotidien depuis plusieurs années déjà...

Une fois fin prêt il s'était rendu à pied jusqu'au Rex Club. Là-bas il était un peu connu comme le loup blanc. Il faut dire qu'il s'y rendait quand même assez souvent, quasiment tous les week-ends. Il s'était frayé un chemin parmi les personnes présentes et était allé directement jusqu'au bar où il avait commandé un cocktail. Toutefois il ne bougea pas de là. Il tourna juste le dos au barman et resta debout le long du bar. Il se contentait de regarder les filles qui se trémoussaient sur la piste de danse. Elles étaient toutes à peu près habillées de la même façon et c'était affligeant d'ailleurs... Mini jupes avec décolletés bien plongeants. Kévin aimait bien voir ça mais tout de même c'était on ne peut plus vulgaire et il n'y avait plus rien à découvrir si on pouvait déjà voir le menu à ce point, ça ne servait à rien de repartir avec des poupées Barbie pareilles... Du moins de son point de vue personnel. Lui préférait nettement les filles plus naturelles et largement moins sophistiquées que ça. Mais bon après il restait un homme et quand une fille se baladait comme ça devant lui, il ne pouvait faire autrement que de poser son regard sur elle. Lui était tellement jaloux que s'il avait une petite-copine, il n'accepterait certainement pas qu'elle sorte vêtue de cette manière.

Tandis qu'il était toujours en pleine contemplation de ces filles, il fut surpris de recevoir une tape dans le dos. Il ne s'y attendait pas et surtout n'avait pas vu Erwan arriver près de lui. Heureusement qu'il avait eu le temps d'avaler la gorgée de sa boisson avant qu'il ne fasse ça, car sinon il aurait très bien pu s'étrangler avec. "Hey Erwan. Oui ben fallait bien que je m'occupe en t'attendant. Si tu étais arrivé plus tôt, ça ne serait pas arrivé." Dit-il en riant. Bon ok il plaisantait. Son ami là ou pas, de toute façon il aurait quand même bu un coup. Le brun arqua un sourcil en regardant Erwan sortir son téléphone et pianoter dessus. "T'es en train de textoter une de tes nombreuses conquêtes au moins ? Si tu t'ennuies avec moi, dis-le..." A vrai dire Kévin s'en fichait totalement mais il aimait bien l'embêter avec ça. En attendant sa réponse il continua à boire son cocktail puis reposa son regard sur les filles qui étaient toujours en train de danser. Apparemment elles étaient inépuisables ou alors la danse était une passion pour elles. En ayant de marre de regarder ces filles, il reposa finalement son regard sur Erwan. "Alors qu'est-ce que tu me racontes de beau sinon ? Ça a été ta semaine ? Le boulot pas trop dur ?" Sur ces mots Kéké avala d'une traite le reste de son verre qu'il posa sur le comptoir en faisant un demi-tour sur lui-même. Il se tourna de nouveau vers Erwan. "Tu m'accompagnes cette fois ?"






►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Kévin & Bertrand
... ⊹ lumos maxima


Code:
[color=#009900][b]"Bla bla"[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 193
► célébrité : daniel sexy sharman
► nationalité : française
► métier : je combats le feu avec une lance d'eau (ex escort-boy)
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Jeu 23 Juil - 0:14

Dance, drink & trouble
ERWAN
feat.
GROUPES


 

 



 

 

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Le jeune bouclé savait qu’il n’avait pas un mode de vie très sain. Il buvait trop, sortait presque tous les week-ends et son métier l’épuisait. Mais il n’avait guère prévu de changer ça, il aimait bien sa vie actuelle et il lui faudrait vraiment un sacré déclic pour qu’il décide de changer. L’inconvénient de passer tout son temps dans les boites de nuit, c’était qu’il fallait consommer pas mal de verre pour avoir enfin les effets de l’alcool. Il avait consommé à boire depuis l’âge de quinze ans environ, sa première cuite avait été horrible et le lendemain encore pire. Il avait eu l’impression que quelqu’un avait prit sa tête et la cognait contre le mur. Il se souvenait aussi que son père adoptif, voyant son état, l’avait pas mal sermonné. Mais il n’avait même pas été capable de comprendre un traite mot de ce qu’il avait prononcé tellement il avait le cerveau embrumé.  

La plupart du temps quand il allait en boîte, c’était pour draguer et passer du temps entre amis. La danse, ce n’était guère son truc même s’il ne refusait jamais à une fille le plaisir de l’accompagner. C’était un bon moyen pour draguer et il ne pouvait s’empêcher d’avoir les mains baladeuses à chaque fois. Tout en cherchant son ami, il regardait les différentes personnes présentes dans la boite de nuit et c’est comme ça qu’il put voir le fameux Timaël. Un sourire sadique était apparu sur ses lèvres, finalement la soirée ne pouvait pas mieux se dérouler ne put-il s’empêcher de penser. Erwan avait eu de la chance de trouver Kévin du premier coup. Avec la foule présente, il aurait très bien pu passer à côté de lui sans l’apercevoir. A croire qu’il avait un détecteur qui sonnait quand un de ses potes était à ses côtés. Aujourd’hui était vraiment son jour de chance, il manquerait plus que son ancienne copine débarque et là il allait vraiment croire que sa bonne étoile avait décidé de s’allumer enfin. « Oh, tu t’es ennuyé sans moi ? Désolé, j’ai un peu trainé pour me préparer. Que veux-tu la perfection, ça prends du temps. » dit-il en lui faisant un clin d’œil, s’installant face à lui. Erwan se passa une main dans les cheveux, jetant toujours de rapides coups d’œil vers Tim afin d’être sûr qu’il ne parte pas avant que son ancien copain arrive.

Le bouclé n’ayant guère perdu de temps à lui envoyer un message pour le prévenir. « Non, pas du tout, ce n’est pas mon genre. Je suis juste entrain de rendre service à une connaissance, ma bonté me perdra. » Kévin n’allait sans doute pas comprendre mais tant pis, au pire s’il lui posait des questions, il y répondrait en omettant quelques détails. Il espérait juste que leur plan allait marcher et que Tim n’avait pas subitement changé de bord parce que si c’était le cas, cela allait être plus difficile pour lui de récupérer Camille. « Fais gaffe à force de les regarder, tu vas baver. » Il ne put s’empêcher de rire en suivant le regard de Kévin, Erwan devait reconnaître qu’elles étaient plutôt pas mals. Lui se moquait un peu du style vestimentaire, du moment qu’elles ne cherchaient pas le grand amour. « Elle a été longue, j’avais juste qu’une hâte, c’est qu’elle se termine. On a eu pas mal d’intervention à cause de la chaleur mais bon, je ne vais pas me plaindre, il n’y a pas eu de cas graves. Et toi, tes vacances se passent bien ? On reconnait les chanceux.. » fit-il en soupirant, un petit sourire amusé sur le visage. « Bien sûr, je dois rattraper mon retard sur toi !. »

© Gasmask








►◄►◄►◄►◄►◄►◄

child in a man body
mais je ne connaîtrai pas la peur. aussi étroit que soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme; ▬ je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 220
► célébrité : Thomas Brodie-Sangster
► nationalité : Anglaise
► métier : Etudiant en 4ème année/5 afin de devenir professeur d'Anglais dans un collège ou un lycée.
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Ven 24 Juil - 0:09

     

Kylian & Co'

Dance, drink & trouble.
K
ylian et les boîtes de nuit ça faisait vraiment deux... Voire même plus. Cependant s'il allait s'y rendre c'était à cause d'un message d'Erwan qui l'avait prévenu que Timaël se trouvait là-bas. Du coup il ne pouvait pas laisser passer cette occasion de le voir, lui parler et essayer de recoller les morceaux avec lui. Car oui le but de cette sortie pour Kylian c'était bien ça. Il aurait très bien pu lâcher l'affaire et se résigner. Laisser son ex avec cette fille... Mais non il ne pouvait tout simplement pas. Ah l'amour ! En effet Kylian était amoureux de ce garçon depuis de nombreuses années et il ne parvenait pas à l'oublier quoi qu'il fasse. C'était pour cette raison qu'il voulait de nouveau être avec lui, comme à l'époque de l'internat. Revivre les bons moments auprès de lui. Même si pour ça il devait aussi réussir à se faire pardonner. Il ne savait pas du tout comment il ferait mais il espérait que le temps aiderait Tim à oublier cette erreur de parcours et qu'il comprendrait que le blond ne l'avait absolument pas fait exprès. Jamais dans son état normal il n'aurait fait ça... L'alcool n'amène vraiment rien de bon.

Une fois préparé le jeune Anglais s'était rendu à pied en boîte et était entré à l'intérieur après avoir payé sa place et déposée sa veste à la personne qui s'occupait des vestiaires. Kyl n'était pas super à l'aise dans cet endroit mais il prenait sur lui... Une fois arrivé dans la salle il chercha un bon moment du regard après Timaël ou Erwan. Il n'avait encore trouvé ni l'un ni l'autre. Il procéda par étapes. Dans un premier temps il regarda sur la piste de danse mais aucun signe d'eux. Il fit le tour des banquettes mais toujours rien. Il ne lui restait plus qu'un endroit à regarder, le bar et là bingo ! Il trouva Timaël posté devant le comptoir avec un verre à la main. Kylian avait donc bien fait de montrer la photo de son ex à Erwan puisque ce dernier l'avait repéré et avait prévenu le blond de la présence de Tim dans le club. Kylian souffla un grand pour se donner du courage puis se fraya tant bien que mal un chemin jusqu'au bar où il rejoignit Timaël.

Bizarrement le blond était comme intimidé et ne savait pas du tout comment l'aborder. Même lorsqu'il l'avait connu à l'internat, jamais il ne s'était senti dans cet état face à lui. Même s'il voulait le récupérer, il ne savait pas trop comment s'y prendre et avait un peu peur de la réaction de Timaël. Du coup il fit semblant de n'avoir pas fait attention et le bouscula. "Oh mince je suis désolé. Il n'y a pas de place et avec ce monde." Il tourna son visage vers Tim et fit semblant de voir seulement que c'était lui. "Tim..." Bon ok c'était pourri comme technique d'approche mais il n'avait rien trouvé de mieux... Il ne s'était pas senti assez fort pour l'aborder autrement. Et puis en boîte quand il y a du monde ce sont des choses qui arrivent assez fréquemment donc ça ne paraîtrait pas du tout suspect aux yeux du brun. Du moins il l'espérait.  

GleekOut!





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Plus on essaie d'oublier quelque chose,
plus on y pense...

© Ecstatic Ruby


Code:
[color=#6600FF][b]"Bla bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 469
► célébrité : dylan baby spray.
► nationalité : française
► métier : étudiant + stagiaire dans une station de radio
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Ven 24 Juil - 16:26



dance, drink & trouble
"passe ta souris dessus"
made by effet mer.



   
prendre la vie du bon côté

Bertrand avait besoin de se changer les idées et quoi de mieux qu’une soirée en boîte de nuit avec sa cousine. Enfin, d’ordinaire, il n’était pas très branché sortie mais ce soir, il en avait besoin. Et si cela lui permettait de rester éloigné de son grand frère quelques heures, il n’allait encore moins refuser. Celui-ci lui faisait vivre un véritable calvaire et encore pire depuis que le jeune homme avait fait son coming-out. Qui avait été un peu forcé, il devait l’avouer et tout ça, à cause de lui. Bertrand en avait parlé à sa mère afin d’avoir ses conseils et il lui avait dit ses craintes, il ne voulait surtout pas qu’elle le rejette à cause de ça. Tout s’était passé le mieux possible et elle avait été un grand soutien, encore plus quand son frère avait balancé à certains de ses potes ce secret. Depuis, Bertrand ne se cachait plus et il en était presque soulagé. Cependant, ce n’était pas pour ça qu’on le voyait s’afficher avec un garçon, loin de là, il n’avait d’ailleurs jamais eu d’histoire avec aucun l’un d’eux. Et la seule fois qu’il était tombé amoureux – même s’il continuait de le nier annonçant que c’était juste un petit béguin d’adolescent – il avait choisi un hétéro. Le destin s’amusait vraiment à le torturer.

Le jeune brun soupira en se passant une main dans les cheveux. Il était en train de regarder sa mère cuisiner pour le reste de sa famille. Son père allait sûrement se demander où était son dernier fils sans vraiment s’en préoccuper. Il avait toujours eu une préférence pour son ainé. Il faut dire qu’il était le fils parfait, doué en tout, hétéro, voulait suivre ses traces. Alors que Bertrand était le vilain petit canard dans l’histoire, lui ce qu’il voulait, c’était faire de la radio. Il aurait aimé faire de la comédie mais se savant trop timide, il bégayera à chaque fois qu’il rentrerait sur scène. Le brun avait hâte d’obtenir son diplôme et de faire des études qui l’intéresserait vraiment. Il n’était pas mauvais élève mais parfois dans certaines matières, il avait du mal à suivre. Comme par exemple, la chimie ou la physique, c’était le calvaire pour lui. Il s’amusait plus à griffonner dans son bloc-notes plutôt qu’à écouter le prof. C’était peut-être pour ça qu’à chaque fois, l’expérience ne marchait jamais. La tête dans ses mains, il soupira, jetant de brefs coups d’œil à la pendule accroché au mur de la cuisine. Sa cousine n’allait sans doute pas tarder à arriver et il ne voulait guère la faire attendre.

Une fois qu’elle fut arrivée, il sauta du tabouret, embrassa la joue de sa mère qui lui annonça de bien s’amuser mais de ne pas faire de bêtises. Il leva les yeux au plafond en l’entendant, comme si c’était son genre, il allait sûrement boire pour oublier un certain garçon. Il vérifia qu’il avait tout ce qu’il fallait, son portefeuille et son téléphone portable et il sortit de la demeure des Leroy. Puis le jeune homme grimpa dans la voiture de Camille, un sourire sur les lèvres. « Oui ça va plutôt bien et toi ? Même plus que prêt, j’ai plein d’énergie à revendre aujourd’hui. » Et aussi un grand besoin de se défouler mais il n’allait guère le lui dire, il ne voulait pas non plus trop l’inquiéter. Si danser lui permettait d’oublier un peu sa vie personnelle, il n’allait jamais arrêter. Même s’il était sûr que la musique diffusée dans une boite de nuit était loin de ressembler à celle qu’il écoutait régulièrement. « Merci mais toi aussi, je suis sûr que certains garçons vont être déçu d’apprendre que tu n’es pas célibataire. Mais t’en fais pas, je suis là pour les repousser au cas où. » dit-il avec un petit sourire. Même s’il n’était pas très grand, il était tout de même musclé, bon ce n’était pas plus musclor mais s’il fallait se défendre, il n’hésiterait pas à jouer de ses poings. « Ok madame, je m’attache. Oh tu sais, pas grand-chose, en tout cas, tu viens de me sauver la vie. Mon frère est rentré plus tôt et si on n’avait pas prévu de sortir, j’aurais été obligé de le supporter toute la soirée. Je te jure, je ne le supporte plus. » Bertrand soupira, en s’attachant.

Le jeune brun regardant la jeune femme allumer le contact et démarrer afin de prendre la direction de la boite de nuit. Il laissa son regard suivre le paysage qu’il connaissait par cœur à force, il vivait à Paris depuis sa naissance. Ils arrivèrent devant le bâtiment une bonne dizaine de minutes après et il y avait déjà une bonne ambiance vu le monde qu’il y avait à l’entrée. « J’espère qu’on ne va pas croiser quelqu’un de connaissance. » murmura-t-il plus pour lui-même que pour sa cousine. Il n’avait pas envie de voir les idiots de son lycée.






►◄►◄►◄►◄►◄►◄


t'es tout le temps dans ma tête, quand je ferme les yeux j'imagine que tu es là, à côté de moi et qu'on est heureux. merde, ça fait mal de t'aimer ! j'aurais aimé avoir une chance, juste une de voir ce que ça fait, pour la première fois de ma vie, j'ai envie d'aimer. — kévrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 31/05/2015
► paroles rapportées : 528
► célébrité : Shelley Hennig la magnifique
► nationalité : Française
► métier : Libraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Ven 24 Juil - 18:54



Dance, drink & trouble.
Camille & Co'

Camille avait pris le temps de manger un peu et de se préparer avant de partir. Toutefois elle n'était pas en retard. En effet Cam déteste être en retard donc elle fait toujours son maximum pour être prête à l'heure voire même en avance. En fait tout l'inverse de son grand frère qui a toujours eu le don d'être à la bourre pour tout et n'importe quoi et ce à n'importe quel âge. Ça avait d'ailleurs le don d'exaspérer sa famille mais sur ce point il n'a toujours pas changé.

La jeune femme était un peu anxieuse. Comme toujours elle redoutait de faire une hypoglycémie. En même temps elle en fait souvent lorsqu'elle sort. Donc ça l'étonnerait guère si ça arrivait encore ce coup-ci. Malgré tout elle espérait que ça n'arriverait pas... Après elle craignait aussi de se retrouver de nouveau dans une boîte de nuit parce que ça faisait longtemps qu'elle n'y était plus allée et qu'elle avait arrêté d'y aller à l'époque justement parce que presque à chaque fois elle se sentait mal et que ses copines de sortie en avaient ras-le-bol. Sauf qu'à l'époque la demoiselle ne savait pas qu'elle souffrait d'hypoglycémie. Ceci a été découvert il y a un peu moins de deux ans. Elle espérait donc que la soirée ne serait pas gâchée parce qu'elle s'en voudrait si elle devait se sentir mal devant son cousin. Elle ne voulait pas être un boulet pour lui.

Tandis qu'elle était dans sa voiture, elle essaya de chasser toutes ces pensées de sa tête. Elle avait allumé le poste radio et y avait inséré sa carte SD qui contenait les chansons de son groupe favori mais également celle de son chanteur préféré. Elle ne savait pas du tout si ça plairait à son cousin mais tant pis pour lui, il supporterait s'il n'aimait pas Kyo et Keen'V. Après tout c'était son véhicule, elle avait bien le droit d'écouter ce qu'elle voulait non ? Très vite elle était arrivée devant chez son cousin. Le poste diffusait l'une de ses chansons préférées du groupe Kyo. Bertrand venait de s'installer près d'elle après l'avoir saluée. Aussitôt la jeune femme lui avait demandé comment il allait et lui avait également demandé s'il était prêt à danser toute la nuit. Ce à quoi son cousin lui avait répondu qu'il était plus que prêt et qu'il allait bien. Elle lui lança un nouveau sourire. "Tant mieux alors parce que moi aussi..." Elle avait fait exprès de ne pas répondre à sa question, ne voulant pas raconter ses galères actuelles. De toute façon elle n'était pas là pour ça. Elle était là pour changer les idées de Bertrand et non pas l'inquiéter avec ses soucis. Elle n'avait pas pu s'empêcher de regarder la tenue de son cousin et de la commenter. Seulement elle ne s'était pas attendue à la réponse qu'il lui avait donnée. "Euh... Merci c'est gentil." En effet Camille était toujours autant mal à l'aise lorsqu'on lui faisait des compliments, peu habituée à ça... Elle éclata de rire lorsqu'il parla de potentiels prétendants. "Alors ça ça m'étonnerait beaucoup tu sais... Le seul qui m'a draguée en boîte, j'avais 17 ans. Il était on ne peut plus bourré et ne faisait que parler de cul. Donc crois-moi que même si j'étais gênée de la situation, je lui ai bien fait comprendre qu'il n'aurait aucune chance avec moi. Mais si tu veux prendre ma défense ne te gênes pas." Lui avait-elle dit en souriant. Elle était touchée qu'il se montre protecteur avec elle. Elle ne connaissait pas grand monde qui se préoccupait d'elle comme ça. C'était d'ailleurs sûrement l'une des raisons qui faisait qu'elle appréciait autant son petit Bébert. A l'époque lorsque Camille sortait en boîte, elle avait un peu plus de répondant que dernièrement. Le pire c'est que si elle était mal à l'aise à cause de ce type, ses anciennes copines d'enfance elles avaient bien ri de la situation.

Camille avait déjà repris la route et avait conseillé à son cousin de s'attacher et lui demandait en même temps ce qu'il y avait de neuf dans sa vie. Elle avait pouffé de rire lorsque Bertrand l'avait appelée Madame. "Non Mademoiselle s'il te plait. Je ne suis pas encore mariée... Et ça n'arrivera sûrement jamais d'ailleurs." Après cette petite boutade elle avait continué à l'écouter et n'avait pas pu retenir une grimace lorsqu'il avait parlé de son frère. Ce type elle le détestait depuis fort longtemps. En effet elle ne supportait pas la manière dont il se comportait avec Bertrand. D'autant plus que ça lui rappelait de mauvais souvenirs avec son propre frère. "Il est encore là celui-là ? Excuse-moi mais tu sais que je ne l'apprécie pas du tout... Tu sais je ne connais que trop bien ça pour l'avoir vécu avec mon frère par le passé... Mais bon pour ma part ça va ça a fini par s'arranger. Si ça pouvait être le cas pour vous deux aussi ça serait génial. Mais bon j'ai des doutes parce que ton frère est bien plus atteint que le mien." Camille avait fini sa phrase en rigolant pour essayer de détendre un peu son cousin. "Allez cousin on oublie ton vilain frère d'accord ? En tout cas je suis ravie de t'avoir sauvé comme tu dis."

Sur le trajet Camille s'était abstenue de chanter devant son cousin. Pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait de fredonner les paroles de Kyo. De ce fait elle était restée concentrée sur sa conduite. Le trajet n'avait pas duré plus de dix minutes et Camille se garait déjà devant la discothèque. Tout en se garant la jeune femme écouta son cousin. "Ouais j'espère aussi..." En effet elle n'avait pas envie de croiser des personnes qu'elle préférait éviter. Une fois bien garée, Camille coupa le moteur ainsi que l'autoradio. Elle se détacha et descendit de la voiture. Une fois à l'extérieur elle ouvrit la porte arrière et récupéra son sac avant de refermer la portière. Une fois son cousin sorti, elle appuya sur le bouton de verrouillage automatique puis rangea ses clés dans son sac. Elle rejoignit son cousin et ensemble ils marchèrent. Seulement au loin elle avait déjà repéré Erwan qui était dehors. Elle soupira. "Bon ben ça commence mal de mon côté..." Dit-elle à son cousin. La brunette soupira de nouveau en montrant Erwan à Bertrand. "Je sais pas si tu te souviens de lui, c'était mon meilleur ami quand on était gamin... Je l'ai revu il y a quelques temps et ça ne s'est pas super bien passé. Du coup j'espère qu'il ne va pas venir m'embêter ce soir..." La jeune femme commençait à se dire qu'elle avait vraiment la poisse. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe encore sur lui ce soir alors qu'elle venait justement là pour se changer les idées et s'amuser avec son cousin. *Bon allez courage Camille, avances...* La brune inspira profondément et avança en compagnie de son cousin jusqu'à l'entrée de la boîte de nuit.
Codage par Emi Burton





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Protect me...

© Ecstatic Ruby


En mode séduction:
 

Code:
[color=#990099][b]"Bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 06/05/2015
► paroles rapportées : 786
► célébrité : dylan fucking perfect o'brien
► nationalité : c'est un petit british
► métier : je travaille comme programmateur de site web dans une société informatique
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Sam 25 Juil - 20:54

dance, drink & trouble
kylaël x bertrin x erwille
Timaël trouvait vraiment que la musique était réellement assourdissante et que s’il s’écoutait, il prendrait les jambes à son cou et rejoindrait son appartement. Même si celui-ci était beaucoup trop calme et qu’il allait s’ennuyer. Il finirait sûrement par allumer la télévision et regarderait une émission complètement débile où on n’avait guère besoin d’avoir un cerveau pour comprendre. Le jeune homme soupira avant que le serveur ne lui apporte enfin sa commande. Cela avait prit un certain temps mais il n’allait pas en lui tenir rigueur. Il y avait foule ce soir et le brun se demandait si c’était tous les week-ends comme ça. D’ordinaire, les siens, il les occupait à bosser sur son ordinateur ou bien organiser quelques petites soirées sympas chez lui en compagnies de ses meilleurs amis. Mais pas cette fois-ci, Lily était partie il ne savait où et Raphaël était sans doute occupé vu qu’il n’avait pas répondu à son message. Dommage, ils se seraient sans doute bien marrés.

Timaël ne regrettait pas du tout d’avoir quitté l’Angleterre, il avait pu faire ainsi les connaissances de plusieurs personnes qui étaient devenus rapidement des proches. Il les considérait même comme sa propre famille étant donné que la sienne était complètement absente. Sa jumelle apparaissait et disparait au grès de ses envie et Tim ne pouvait que se demander quand il allait la revoir et ses parents, il n’avait pas plus de nouvelles que ça. Le jeune homme soupira, ce n’était guère le moment de penser à de telles choses, il était venu pour se changer les idées, pas pour déprimer. Il but une longue gorgée de son verre, l’alcool lui brulant la gorge. Il n’était pas vraiment habitué à boire ce genre de boissons, d’ordinaire il prenait une vodka coca tout simplement mais il avait entendu une personne en demander une et sa curiosité avait été titillée. Surtout quand il avait vu la boisson en question. Tim bougeait la tête en rythme de la musique, son doigt traçant le contour du verre d’un air absent. Il avait envie d’aller sur la piste de danse mais vu ses talents de danseur, il était préférable qu’il continue de regarder seulement. Alors qu’il était plongé dans ses pensées, il en fut sorti quand une personne le bouscula. Soupirant de lassitude, il se figea néanmoins en entendant la voix qu’il reconnaîtrait entre milles. Pourquoi ça tombait sur lui au juste ?

Tim ferma un instant les yeux avant de se tourner vers le blond, leur dernier échange ne s’était guère bien déroulé mais vu qu’ils étaient tous deux dans un endroit public avec du monde autour, Timaël n’allait pas craquer de nouveau. « Kylian.. » dit-il les lèvres pincées avant de secouer les épaules. « Ce n’est pas grave, vu le monde, je peux comprendre. » Pourquoi même après leur dispute, il ne pouvait s’empêcher de le trouver mignon ? Il y avait décidément un truc qui clochait en lui ou alors il perdait la raison. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux avant de se décaler afin de lui faire une place, ce n’était pas bon de rester à la même place dans ce genre d’endroit. On risquait plus de se faire une nouvelle fois bousculer. Comme pour se donner du courage afin de l’affronter de nouveau, il but de nouveau une gorgée de son alcool.

© flappy bird.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

We can make it happens
The past influences the present I do not know even any more what wants to say us You indeed want to take me in your arms?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 390
► célébrité : Cody Christian
► nationalité : Française
► métier : En terminale au lycée (merci les redoublements --')
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 0:34

Dance, drink & trouble
Tim, Kev, Erwan, Kyl, Bébert & Cam




Kévin était arrivé en boîte depuis quelques minutes déjà. Il avait eu le temps de se commander un cocktail alcoolisé et de mater les filles qui dansaient. Elles n'étaient pas du tout son style mais en attendant que son pote arrive il fallait bien qu'il s'occupe et il n'avait trouvé que ça à faire. Il n'avait pas fait attention autour de lui et avait été un peu surpris par l'arrivée d'Erwan qui l'avait frappé dans le dos en guise de bonjour. Par chance le brun avait vidé sa bouche avant que son pote lui fasse ça. Le pompier reprochait un peu au lycéen d'être déjà en train de boire. Celui-ci avait fait de l'humour en lui disant que c'était de sa faute puisqu'il était en retard. Mais en réalité à l'heure ou pas, de toute façon il aurait bu son verre quand même. Se fichant de savoir s'il était seul ou avec quelqu'un. Kéké s'esclaffa en entendant l'excuse que lui sortait Erwan pour son retard. "Moi m'ennuyer ? Non ça va j'étais au spectacle. Oh la grosse tête mon Dieu !" Certes Kevin commençait à bien connaître Erwan et ne s'offusquait pas du tout de l'entendre s'appeler lui-même "Perfection" mais il adorait l'embêter en lui parlant de ses chevilles ou de sa tête enflée. C'était devenu un petit jeu entre eux. Outre le fait que le pompier ne soit pas humble du tout, Kev commençait à le trouver bizarre. Il voyait bien qu'il jetait des coups d'oeil vers un autre type. Mais dans quel but ? Qui était-il pour qu'il l'observe comme ça ? La curiosité du lycéen était piquée à vif. "C'est qui ce type là-bas que tu mates ?" Kevin l'avait regardé un peu mais sa tête ne lui disait rien du tout. Du coup il attendait d'en savoir plus. Si toutefois Erwan comptait lui dire. Une autre question avait brûlé les lèvres du brun et il l'avait posée sans se faire prier. Ce à quoi son pote lui avait répondu qu'il rendait simplement service à une connaissance. Il manquait de s'étouffer de rire. "Toi rendre service ? A une simple connaissance en plus ? Laisse-moi rire et expliques." Bon ok Kévin abusait peut-être un peu. Erwan rendait peut-être des services aux autres. Après tout il n'en savait rien... Mais bon une fois de plus il faisait ça pour le chambrer et surtout qu'il réponde à ses questions parce qu'il était envahi par une curiosité grandissante.

En attendant d'avoir des réponses de son ami, Kéké reporta son attention quelques secondes sur les danseuses mais comme il en avait un peu marre de les observer il avait vite reporté son attention sur Erwan qui était d'humeur taquine lui aussi apparemment. A sa réflexion Kévin se mit à rire. "Pas de danger, pas du tout mon style. Je te les laisse avec grand plaisir mon pote." Kev se sentait un peu mal que son ami l'ait grillé en train de regarder les filles mais bon en même temps que pouvait-il faire d'autre dans ce genre d'endroit ? Pour changer un peu la conversation il avait demandé des nouvelles à Erwan sur la semaine qu'il avait passée. Il avait en même temps fini son verre pendant que le pompier lui répondait. "Ouais je vois... Comme tu dis le principal c'est qu'il n'y ait rien eu de grave. Moi ? Oh ben la routine à part une casse-bonbons qui se prend pour ma baby-sitter rien d'autre de spécial à signaler. Fallait faire comme moi, rien fiche en cours pour redoubler et tu serais toi aussi en vacances." Avait dit le brun en riant. Tout en parlant Kevin avait posé son verre vide sur le comptoir avant de faire face de nouveau à Erwan. Il lui avait demandé s'il voulait l'accompagner cette fois-ci. Kevin interpella de nouveau le barman et regarda Erwan "Tu prendras quoi ?" Il le laissa répondre puis pris de nouveau la parole. "Même chose pour moi s'il te plait." Par chance le barman les avait servis assez vite. Kévin attrapa les consommations et régla sa note personnelle. Il donna sa boisson à Erwan. "Bon j'ai besoin de fumer. Tu me suis ? Enfin fais comme tu veux, sinon tu peux rester là."

Sans attendre Kévin avec son verre à la main se fraya tant bien que mal un chemin à travers la foule pour rejoindre la sortie où il se posta non loin du videur. A peine fut-il arrivé dehors qu'il fouillait déjà dans les poches de son jean pour attraper son paquet de clopes et son briquet. Une fois en main il posa son verre sur un muret près du videur et en cachant sa cigarette du vent il l'alluma. Il tira la première taffe puis rangea son paquet et son briquet dans sa poche. De son autre main libre il attrapa son verre et en but une gorgée tout en dansant au rythme de la musique qu'il pouvait entendre de là où il était.

[/b][/color]





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Kévin & Bertrand
... ⊹ lumos maxima


Code:
[color=#009900][b]"Bla bla"[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 193
► célébrité : daniel sexy sharman
► nationalité : française
► métier : je combats le feu avec une lance d'eau (ex escort-boy)
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 14:23

Dance, drink & trouble
ERWAN
feat.
GROUPES


 

 



 

 

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Erwan n’était pas quelqu’un de connu pour sa ponctualité, lorsqu’il allait en fête, il lui arrivait souvent d’être l’un des derniers à arriver. Mais avec son métier, il était parfois difficile de se libérer surtout quand il était appelé sur une urgence peu de temps avant la fin de son service. Il ne pouvait pas partir en prétextant qu’il avait rendez-vous. Le métier de pompier passait avant tout le reste et cela lui convenait. Il faut dire qu’il n’y avait pas grand-chose dans sa vie qui pouvait rivaliser avec sa passion. Hormis l’alcool mais ça, il ne pouvait qu’en profiter que le week-end lorsqu’il n’était pas de garde. Il s’interdisait d’en boire en semaine afin d’éviter tout problème. Il ne voulait surtout pas perdre son travail pour faute grave surtout qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait faire d’autre. « J’espère que tu as bien profité du spectacle alors.. Quoi ? C’est pourtant le cas non ? De toute façon, si je ne le dis pas, personne me le dira alors autant que je me fasse plaisir hein ! » Le jeune homme se mit à ricaner, il savait qu’il était loin d’être parfait. Il était même rempli de défauts mais un peu de compliments ne pouvait faire que du bien pour sa confiance en lui.

Le brun leva les yeux au plafond à sa question, il pensait vraiment qu’il le matait ? Bon, d’accord, il avait tendance à regarder le jeune homme un peu plus que les filles qui se trouvaient face à eux mais tout de même, ce n’était pas du tout son genre. Il ne mangeait pas de ce pain là. il n’avait rien contre les mecs attirés par les mecs mais lui ne faisait guère parti du lot. Il aimait bien trop les femmes pour envisager une reconversion. « J’ai toujours pas changé de bord, je te signaler. Mais c’est l’ex d’un pote et ça arrange mes affaires qu’il soit là. » dit-il avec un petit sourire en coin. Décidément, la soirée risquait d’être parfaite. Après avoir répondu à sa question, il avait envoyé un rapide texto à Kylian lui proposant de venir et de tester le jeune brun. C’était le moment idéal pour savoir si le garçon en question était toujours gay ou bien si Camille avait réussi à le faire changer de bord. « Cela te paraît si invraisemblable que je souhaite rendre service à quelqu’un ? Enfin, tu as raison, je lui rends service mais ça m’apporte quelque chose en retour. » Son petit sourire en coin était toujours collé à ses lèvres et il attendait maintenant avec impatience l’arrivée du jeune blond pour voir comment l’autre allait réagir. Cependant, même si Kévin lui posait des questions, il n’y répondait que vaguement. Il aurait pu certes lui répondre franchement mais il n’avait pas envie que le plan tourne à l’eau si jamais ça s’ébruitait.

« Merci, c’est sympa de ta part, j’irais peut-être les voir après. » Erwan se contenta de secouer les épaules, il ne refusait jamais de draguer des filles, loin de là. Après tout, il aurait tord de se priver, il était célibataire et jeune alors autant en profiter. Mais aujourd’hui, il était plus excité à l’idée de surveiller l’ancien couple qu’à faire le charmeur. « A ton âge, tu as encore besoin d’une baby-sitter ? J’espère qu’au moins elle est canon, quoi que vu comment tu m’en parles, je pense pas. Et j’aurais été obligé de rester avec mes parents adoptifs, jamais de la vie. J’ai bossé pour avoir mon diplôme juste pour pouvoir me tirer de là-bas. » Dès qu’il avait obtenu son diplôme, Erwan avait mis les voiles. A l’époque, il était déjà pompier volontaire et par la suite, il s’était concentré sur le métier de pompier et au bout d’un moment, ils l’avaient vraiment engagé. Et le bouclé savourait cette liberté. « Un mojito. » dit-il au serveur que Kévin avait appelé, celui-ci repartit après avoir mémorisé leur commande qui n’était pas si difficile à retenir. Quelques instants plus tard, le même homme revint avec leur commande et Erwan en but une longue gorgée. « Et rester tout seul comme un crétin ? Non merci. »

Erwan quitta son siège, prenant son verre. Hors de question qu’il le laisse sur la table, il n’y serait sûrement plus à son retour. Une fois dehors, il s’installa sur le petit muret posant son verre à ses côtés. Il regarda Kévin allumer sa clope avant que son regard ne se pose sur deux silhouettes. Camille et un inconnu. Il se mordilla la lèvre, il ne pouvait pas se permettre de la faire rentrer, pas toute suite. Kylian n’avait sans doute pas encore eu l’occasion de parler à ce Tim, enfin s’il était déjà arrivé. Erwan ne l’avait pas vu. Son cerveau tourna à plein régime et quand celle-ci arriva près du videur, il afficha un petit sourire. « Tiens tiens, comme on se retrouve. C’est lui, ton fameux petit ami ? » Il savait que non mais ça, Camille ne le savait pas. « Je ne savais pas que tu étais un brin cougar, il est plutôt jeune. » dit-il en ricanant. Le pauvre, l’autre garçon n’avait rien demandé. D’ailleurs, il se demandait qui s’était.

© Gasmask








►◄►◄►◄►◄►◄►◄

child in a man body
mais je ne connaîtrai pas la peur. aussi étroit que soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme; ▬ je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 220
► célébrité : Thomas Brodie-Sangster
► nationalité : Anglaise
► métier : Etudiant en 4ème année/5 afin de devenir professeur d'Anglais dans un collège ou un lycée.
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 15:56

     

Kylian & Co'

Dance, drink & trouble.
L
e blondinet n'était pas très à l'aise dans cet endroit. Et encore moins lorsqu'il y avait autant de monde que ce soir. D'autant plus qu'il savait pourquoi il était là mais n'avait aucune idée de comment il allait bien pouvoir s'y prendre. Il était quelque peu déstabilisé et refroidit à cause des retrouvailles qu'il avait eues quelques jours plus tôt avec Timaël. En même temps comment ne pas l'être quand vous voyez que votre ex vous déteste à cause de ce que vous avez fait sans vous en rendre compte. Alors même s'il ne se sentait pas à son aise, Kylian allait devoir prendre sur lui s'il voulait venir à bout du plan qu'il avait prévu avec Erwan. Malheureusement si ça ne tenait qu'à lui, ça serait facile mais il ne fallait pas oublier qu'il fallait que Monsieur Tim baisse ses barrières et se laisse de nouveau charmer par son ex pour que le plan ne soit pas un échec total.

Ne sachant pas trop comment opérer, le jeune Anglais avait opté pour une bousculade. C'était la première idée qui lui était passée par la tête. En même temps depuis qu'il était arrivé, il avait déjà été bousculé à plusieurs reprises à cause du monde présent dans le club. Donc fatalement c'était comme ça que l'idée lui était venue. Il était donc à côté de Timaël et avait fait semblant d'être surpris de tomber sur lui. Il ne fallait surtout pas que le brun se doute que c'était un coup monté. Parce que s'il sentait le coup venir, c'était sûr et certain qu'il ne tomberait pas dans les filets de Kyl. En tout cas pour le moment Timaël avait l'air surpris de le voir, c'était déjà pas si mal. Kylian lui fit un sourire en coin tout en le regardant secouer les épaules. Son regard se porta ensuite vers le verre de Tim. Visiblement il ne marchait pas à l'eau ce soir. Quand il le vit boire une grande gorgée il ne put s'empêcher de penser. *Et c'est à moi qu'on reproche d'avoir bu le soir de la remise de diplôme ? Tsss.* Néanmoins c'était encore mieux que ce que pouvait espérer le blond. Si son ex buvait de l'alcool ça lui faciliterait peut-être les choses. Il se garda donc de dire tout haut ce qu'il pensait tout bas. Kylian aurait bien voulu ne pas boire d'alcool mais il craignait que s'il ne le faisait pas, Tim fasse comme lui et se contente de boissons plus classiques. Du coup le blond opta pour une boisson moins riche en alcool que le brun. Ainsi il aurait les idées plus claires que lui. Sauf si ce dernier tenait mieux l'alcool que lui. Alors là il serait dans la panade...

Kylian interpella le serveur au moment où il passait devant lui "Bonsoir ! Une Desperados s'il vous plait." En attendant sa consommation l'étudiant se tourna vers Tim. "Tu viens souvent ici ?" Autant y aller doucement mais sûrement. Tant que le brun ne se mettait pas sur la défensive ça irait. Le serveur revint assez vite devant le blond et lui apporta sa bouteille de Desperados. "Merci beaucoup." Kylian paya aussitôt sa boisson avant d'en boire une première gorgée. Il garda sa bouteille à la main et regarda Timaël. "Ça va je ne te gêne pas ? Sinon je peux aller ailleurs si tu veux." Il serait bien embêté si effectivement son ex lui demandait de bouger. Il espérait cependant que ça serait l'inverse. Le blond prit un air faussement décontracté en bougeant sa tête et ses épaules au rythme de la musique qui passait. "Au fait t'es venu tout seul ?" Kylian avait voulu dire autre chose mais jugeant que ça n'apporterait rien de bon, il s'était abstenu de le faire. Il valait mieux ne pas aborder ce sujet qui pourrait faire échouer Kylian dans sa mission.      

GleekOut!





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Plus on essaie d'oublier quelque chose,
plus on y pense...

© Ecstatic Ruby


Code:
[color=#6600FF][b]"Bla bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 469
► célébrité : dylan baby spray.
► nationalité : française
► métier : étudiant + stagiaire dans une station de radio
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 16:43



dance, drink & trouble
"passe ta souris dessus"
made by effet mer.



   
prendre la vie du bon côté

Bertrand était un peu stressé d’aller en boite de nuit, il pouvait compter sur les doigts d’une seule main le nombre de fois où il avait mis les pieds à l’intérieur. Il ne se sentait pas à l’aise lorsqu’il y avait trop de monde mais aujourd’hui, il ferait un effort. Surtout qu’il était en compagnie de sa cousine et il voulait profiter de ce moment pour oublier un certain brun. Il se fit la promesse de ne pas boire trop, ne sachant pas comment il allait réagir s’il en abusait trop. Bertrand connaissait ses limites et il ne les avait encore jamais franchis. Il ne voulait pas se retrouver à danser sur le comptoir en se déshabillant. Si jamais cela arrivait, le jeune homme n’oserait certainement plus sortir de chez lui à cause de la honte qu’il ressentirait. Il aurait trop peur qu’on le croise dans la rue et qu’on se moque de lui. Et les moqueries, il en subissait déjà assez comme ça chez lui pour en avoir dehors. Bertrand avait eu de la chance, lorsqu’il avait fait son coming-out hormis les imbéciles qui se croyaient tous permis, il n’avait subi aucune réflexion. il penserait qu’il se ferait lynché ou même battre à mort mais à croire qu’il regardait trop d’émissions de télé.

Quand il grimpa dans la voiture, il ne put s’empêcher de regarder comment sa cousine était habillée. Un petit tic qu’il avait, il aimait bien regardé les vêtements des autres. il ne pouvait s’empêcher de se dire que cela lui allait bien et qu’est ce que ça donnerait sur lui. Oui, il avait des penses étranges parfois, mais heureusement il savait que jamais il ne mettrait de robes. Ou alors, il serait vraiment atteint ou désespéré, au choix. « Tu avais 17 ans, l’âge un peu ingrat mais je suis sûr que ce soir, tu vas faire des ravages. C’est ton petit ami qui va avoir du souci à se faire. Après, c’est certain que dans ce genre d’endroits, on en croise des cas. J’espère qu’on va avoir de la chance et les éviter ceux là. Ils ont le don de me mettre mal à l’aise. Même si moi, je n’ai pas grand-chose à craindre, sauf peut-être de croiser une fille bourrée qui aurait jeté son dévolu sur moi. Mais ce ne serait pas de chance pour elle. » dit-il en secouant les épaules. Avec sa tête d’ange, c’est sur qu’il plaisait aux filles mais pas de chance, c’était les mecs qui l’intéressaient. Mais, il n’avait jamais eu l’occasion de le tester réellement. Il n’était jamais sorti avec quelqu’un et hormis les baisers à la maternelle qu’il avait échangée avec une fille dont il ne se souvenait plus le nom, il n’avait jamais connu la véritable passion.

Il espérait tout de même rencontrer un jour quelqu’un qui lui ferait découvrir ça, il pensait l’avoir trouvé mais ayant la poisse jusqu’au bout, il s’était rendu compte assez vite que celui-ci n’était pas dans la même catégorie. Dommage. « Oups désolé mademoiselle, pourquoi tu penses que ça n’arriverait jamais ? Tu ne sais pas, peut-être que ton Timaël un jour t’invitera au restaurant et te demandera ta main, un genou à terre. En tout cas, tu as plus de chance d’être mariée que moi. Toi, t’as déjà un copain, c’est un bon début. » Bertrand sourit doucement, même si le mariage gay était autorisé, il n’était pas sûr d’avoir la chance de vivre un moment comme ça. Déjà, il n’inviterait sûrement pas son frère, hors de question. Plutôt s’étouffer que de le voir à un moment qui restera gravé dans sa mémoire. « Eh ouais, il est encore là. J’ai beau espérer très fort qu’il se trouve une fille mais à croire qu’il est encore plus crétin avec eux qu’avec son propre frère…  Je ne pense pas qu’on puisse s’entendre, il m’a fait trop mal pour que je puisse vraiment lui pardonner pourtant j’aimerais bien parce que l’ambiance à la maison est horrible. Heureusement que j’ai mon pc dans ma chambre sinon j’aurais craqué depuis longtemps » Bébert soupira en se passant une main dans les cheveux avant de sourire à ces mots. « Oui, oublions le, il n’en vaut pas la peine. »

Il continua de sourire tout en essayant de ne plus penser à son frère. Il se focalisa alors sur la musique qui passait à la radio. Sa cousine écoutait vraiment ce genre de musique ? Ce n’était guère son genre mais vu qu’ils étaient dans sa voiture, il n’allait tout de même pas lui dire de changer. Ce n’était pas dans ses habitudes de toute façon, alors il se contenta de regarda les routes défiler jusqu’à ce qu’ils atteignent la boite de nuit où il y avait déjà une foule pas possible dehors qui attendait d’entrer. Les videurs allaient sans doute avoir un sacré boulot pour vérifier tout ça. Bertrand s’étira puis commença à marcher en direction de la file d’attente. Il ne put que froncer les sourcils quand il entendit la voix de Camille et ses yeux scrutèrent les alentours pour voir de qui il faisait référence. « Non pas tellement, je me souviens que tu m’en as parlé mais sans plus. » Puis, il devait reconnaître qu’ils avaient tout de même quatre ans d’écart alors le cerveau de Bertrand enregistrait seulement les informations de Camille qui lui paraissaient importantes. Alors son ancien meilleur ami, il l’avait peut-être effacé de sa mémoire. « Oh mon dieu. » Sa voix n’avait été qu’un murmure et il prit le bras de Camille pour le faire se décaler et se retrouver face à elle. « Tu.. Tu vois le mec à côté de ton ancien meilleur ami ? C’est lui, c’est.. C’est Kévin. C’est le mec à qui je parle sur skype. Oh mon dieu, il ne faut pas qu’il me voie. Qu’est ce que je vais faire ? » Ok, là il commençait à délirer et en même temps, il ne pouvait s’empêcher de jeter de brefs coups d’œil au jeune homme. Il sursauta néanmoins quand il entendit la voix d’Erwan et fronça les sourcils en comprenant ce qu’il disait. Son petit ami ? Il était idiot ou quoi celui-ci ? « Il était aussi crétin avant ou pas ? » ne put-il s’empêcher de questionner Camille.







►◄►◄►◄►◄►◄►◄


t'es tout le temps dans ma tête, quand je ferme les yeux j'imagine que tu es là, à côté de moi et qu'on est heureux. merde, ça fait mal de t'aimer ! j'aurais aimé avoir une chance, juste une de voir ce que ça fait, pour la première fois de ma vie, j'ai envie d'aimer. — kévrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 31/05/2015
► paroles rapportées : 528
► célébrité : Shelley Hennig la magnifique
► nationalité : Française
► métier : Libraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 19:39



Dance, drink & trouble.
Camille & Co'

Bertrand venait à peine de monter dans la voiture de sa cousine que déjà ils étaient en train de papoter. C'était toujours comme ça avec eux. Deux vraies petites commères qui ne cessent de blablater. Tous les deux venaient de se complimenter l'un l'autre pour les tenues qu'ils portaient. Camille était d'ailleurs contente que sa tenue plaise à son cousin. Surtout qu'elle avait fait de gros efforts ce soir. D'une part elle portait une robe alors qu'elle n'en mettait quasiment jamais. Ensuite elle s'était maquillée, et avait fait onduler ses cheveux. Toutes ces choses qu'elle ne fait que très rarement. En effet Cam est peut-être une fille mais elle n'aime pas perdre son temps dans la salle de bains pour se préparer. Même si le choix de la tenue en règle générale est assez long, elle rattrape le temps perdu en ne se maquillant pas et en optant pour une coiffure rapide et banale. Mais voilà ce soir elle avait eu envie de prendre son temps et de se pomponner un peu pour changer.

Tout en la complimentant Bertrand lui avait dit que beaucoup de garçons seraient déçus de savoir qu'elle n'était plus célibataire. La jeune femme lui avait donc raconté une des mésaventures qu'elle avait connues par le passé en boîte de nuit. Elle ne tenait vraiment pas à revivre ça. D'ailleurs elle espérait qu'il n'y aurait pas de types de ce genre ce soir au Rex Club. Malgré tout Bertrand persista à dire qu'elle allait faire des ravages. "Hum je ne sais pas. En tout cas moi non plus je n'ai pas envie de tomber sur ce genre de personnes. Moi non plus je ne suis pas à l'aise avec ça. Oh mais la ou les pauvre(s) ! Je les plains moi, tu vas leur briser le coeur. Je n'aimerais pas être à leur place d'ailleurs..." Camille riait de bon coeur en pensant à ça. Elle devait bien avouer que son cousin était mignon et qu'il devait plaire aux filles. Bien que ça lui était égal puisque lui aimait les garçons. "Et qui te dit qu'il n'y aura pas des garçons à qui tu pourrais plaire ? Tu n'en sais rien. Tu ne dois pas être le seul gay à aller au Rex Club. Si ça se trouve ce soir tu vas y rencontrer le grand amour. Et là ça sera super tu oublieras Kévin l'hétéro." Camille ne savait pas si ce qu'elle venait de dire se réaliserait mais en tout cas elle aimerait que ça se déroule de cette manière pour son cousin. Il méritait vraiment de rencontrer un type bien qui l'aimerait et prendrait soin de lui. Et si jamais il venait à sortir avec un homme qui le ferait souffrir, alors là elle lui ferait payer très cher d'avoir osé faire du mal à son cousin adoré.  

Après cette petite conversation Cam avait mis de nouveau en route le moteur de son véhicule et continuait à parler avec son passager. Tandis qu'elle avait dit à son cousin de s'attacher, celui-ci l'avait appelée Madame. En riant elle lui avait dit qu'il devait l'appeler Mademoiselle et continua en disant qu'elle n'était pas mariée et que cela n'arriverait probablement jamais. Son cousin s'excusa et rectifia le tir. Toutefois il lui demanda des explications. "Oh je n'en sais rien, je disais ça comme ça Bébert... Pour rigoler mais je ne sais pas, c'est une impression que j'ai c'est tout. Je ne saurais pas t'expliquer pourquoi. Je sais bien que quand nous étions enfants nous nous étions promis de s'inviter l'un l'autre à notre mariage mais ne sois pas déçu si ça n'arrive pas." Lui avait dit Camille en tournant furtivement la tête vers lui pour lui lancer un clin d'oeil avant de reposer son regard sur la route. En effet plus la brunette prenait de l'âge et moins elle avait le sentiment qu'elle se marierait un jour. Pourtant comme le disait si bien son cousin, elle avait un amoureux et c'était déjà un bon début. Mais c'était comme ça, on ne pouvait pas contrôler ses pensées... Et ce même si elle se sentait extrêmement bien avec Timaël. Malgré le fait qu'ils ne se voyaient pas très souvent à cause de leurs emplois du temps respectifs.

Bertrand avait parlé de son frère aîné et à ce moment-là Cam n'avait pas pu s'empêcher de grimacer et de montrer son inimitié pour celui-ci. De toute façon elle ne s'en était jamais cachée et encore moins devant Bébert. Camille donna son point de vue puis écouta son jeune cousin. "Ouais ben en même temps je plains la pauvre fille qui sortira avec lui..." Camille s'était mis à rire après avoir dit ça. Elle repris doucement son calme pour continuer à parler. "Oui je sais moi aussi crois-moi j'ai beaucoup souffert à cause de mon frère. Mais bon moi je sais en partie pour quelles raisons il était comme ça... Même si je n'oublierai jamais tout ce qu'il m'a fait, j'essaie d'avoir une bonne entente avec lui pour la famille. Et puis de toute façon tu connais mon grand coeur... Il faut toujours que j'essaie d'arranger les choses à quelques exceptions près. Après je ne te cache pas que les choses se sont doucement arrangées depuis qu'il est entré à l'arme. Ça a beaucoup aidé le fait de ne plus l'avoir sur le dos à la maison." Camille pouvait voir l'état de son cousin et ne souhaitait pas qu'il se torture davantage avec cette discussion du coup elle décida d'y mettre un terme en lui demandant d'oublier son frère. Elle lui fit un sourire lorsqu'il accepta. Après tout si elle lui avait dit ça c'était pour son bien-être et qu'il puisse chasser ces vilaines pensées négatives de son esprit.

Une fois arrivés sur le parking de la discothèque, et alors qu'ils avaient commencé à marcher vers l'entrée. Les deux jeunes avaient l'espoir de ne pas croiser des personnes indésirables mais manque de chance Camille avait déjà repéré Erwan qui était dehors avec son verre à la main. Elle leva les yeux au ciel en se demandant ce qu'elle avait bien pu faire pour encore tomber sur lui ce soir. Son mini sac bandoulière accroché, elle soupira en disant à son cousin que la soirée commençait déjà mal pour elle. Très vite un nouveau soupir était arrivé et elle avait montré à son cousin l'objet de ses soupirs. Elle lui avait demandé s'il se rappelait de lui mais visiblement non. Au moins lui avait cette chance-là contrairement à elle... Ils arrêtèrent de marcher et discutèrent à propos du pompier. "Ok ben tu vois j'aimerais bien ne plus me rappeler de lui non plus..." Alors qu'ils allaient se remettre à marcher Camille entendit son cousin, elle arqua un sourcil en le regardant tandis qu'il se postait devant elle. Elle l'écouta et se pencha quelques instants pour voir de qui il parlait. "Ah ouais d'accord... Je ne sais pas pourquoi mais si tu veux mon avis ça ne présage rien de bon si ils traînent ensemble. Je pense que ce Kévin ne doit pas être un type bien. Enfin bon je ne le connais pas mais savoir qu'il est pote avec Erwan ça me suffit pour me donner un point de vue négatif sur lui. Pourquoi tu dis qu'il ne doit pas te voir ? Il ne sait pas de toute façon que c'est toi la fameuse fille à qui il parle sur Skype. Donc calmes-toi cousinou tu n'as rien à craindre. Déstresse..."

Ils n'étaient qu'à quelques mètres de l'entrée de la boîte de nuit et avaient parlé assez bas pour ne pas que les deux personnes dont ils parlaient les entendent. Les deux jeunes étaient près des videurs et Camille leva les yeux au ciel en entendant la voix d'Erwan. Il ne pouvait donc pas la laisser tranquille ? Non il fallait qu'il vienne encore l'importuner alors qu'elle n'avait pas du tout envie de le voir ni même de lui parler. En plus de ça il venait de faire sursauter Bertrand qui ne s'attendait sûrement pas à ce qu'il intervienne. Camille fit un faux sourire à Erwan. "Malheureusement oui on se retrouve encore... Va savoir Charles !" S'il voulait penser que Bertrand était son petit-ami c'était son droit. Après tout ça pouvait l'arranger. Seulement son cousin lui ne l'avait pas entendu de cette oreille et avait critiqué Erwan. Chose qui la fit rire. "Je suppose que oui. A vrai dire il n'a pas tellement changé..." Bon ok là Erwan avait sûrement compris que Bertrand n'était pas en couple avec la brune mais tant pis. Elle leva les yeux au ciel lorsqu'il insinua qu'elle était une mini-cougar. "Et si ça me plait les petits jeunes ? Je ne vois pas en quoi ça te concerne. Ce sont mes affaires, pas les tiennes. Au revoir Erwan." Camille attrapa son cousin par le bras. Elle ne souhaitait pas rester plus longtemps ici face à Erwan. "Allez viens Bertrand. Ne restons pas avec la mauvaise graine !" Tout en tenant son cousin elle commençait à s'avancer vers le physionomiste qui était posté à l'entrée.
Codage par Emi Burton





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Protect me...

© Ecstatic Ruby


En mode séduction:
 

Code:
[color=#990099][b]"Bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 06/05/2015
► paroles rapportées : 786
► célébrité : dylan fucking perfect o'brien
► nationalité : c'est un petit british
► métier : je travaille comme programmateur de site web dans une société informatique
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Dim 26 Juil - 23:12

dance, drink & trouble
kylaël x bertrin x erwille
Peut-être qu’il aurait du rester chez lui, seul dans son canapé à regarder une émission débile, ou bien peut-être qu’il aurait du sortir mais éviter les lieux publics où il pouvait croiser une de ses connaissances. Par chance, il n’avait pas suffisamment bu pour être ivre, lorsqu’il abusait de la boisson, Timaël avait tendance à être quelqu’un de très collant. Et cela ne le rassurait pas vraiment de savoir que son ancien petit ami était à ses côtés. C’était comme si il savait que s’il buvait trop, il risquerait de faire une bêtise qu’il regretterait plus tard. Parce qu’il fallait qu’il soit vraiment stupide pour ne pas se rendre compte qu’il en pinçait encore pour le jeune homme. Il avait tout tenté pour l’oublier, jusqu’à quitter son cher pays pour se vider la tête et ne plus penser aux moments qu’ils avaient partagés. Et il avait fallu une seule retrouvaille pour que tout revienne tel un boulet de canon à vive allure. Timaël se mit à soupirer, buvant une autre gorgée de sa boisson. Qu’avait-il donc fait au destin pour que celui-ci lui remette sur sa route Kylian ? Pourquoi diable, son ex l’avait bousculé, lui en particulier parmi cette foule de genre ? N’avait-il pas déjà assez souffert comme ça ?

Dès que son regard se posait sur lui, il sentait son cœur s’accélérer et pourtant la douleur revenait au galop. Deux sentiments bien distincts et pourtant reliés à une seule et même personne. Le jeune brun l’écouta passer sa commande, ses yeux ne quittant pas la silhouette fin et élancé du jeune blond dont les yeux avaient cette fâcheuse tendance à l’hypnotisait dès qu’il croisait son regard. Timaël poussa un léger soupir se passant une main dans les cheveux, il devrait peut-être finir son verre et partir le plus vite possible d’ici. Mais es ce qu’il en avait vraiment envie ? Il n’osait vraiment dire la réponse à haute voix. Cependant, il ne s’attendait pas à ce que Kylian engage la conversation et son visage ne put cacher son étonnement. Il se demandait s’il devait lui répondre ou bien juste tourner le visage autre part pour lui faire comprendre qu’il ne souhaitait pas discuter avec lui ? Que de contradictions ce soir, il allait commencer à avoir mal à la tête sans avoir bu, quelle ironie. « Ça m’arrive, la plupart du temps je viens avec des potes mais ce soir, personne n’était libre. » dit-il en secouant les épaules. Si Kylian faisait un effort pour parler, il pouvait en faire de son côté également.

Puis, discuter avec lui manquait. Il se souvenait de leurs conversations jusqu’à très tard la nuit, ils pouvaient discuter de tout et de rien sans jamais s’ennuyer et jamais Tim n’avait ressenti une telle connexion avec aucune autre personne. Le serveur revint avec la bouteille de bière et il le regarda en boire une gorgée. Es ce que leurs conversations allaient se terminer là ? « Et toi, c’est la première fois ou tu es devenu un habitué depuis que tu es là ? » dit-il d’une voix qu’il espérait être neutre, il ne voulait pas lui faire penser qu’il s’intéressait à lui. Non hors de question. « Non, tu peux rester, ça ne me dérange pas. » Timaël but le restant de son verre faisant un geste au serveur pour lui dire de lui en servir un deuxième. Il allait avoir besoin de courage pour rester à ses côtés sans agir comme un crétin. Il s’était promis de ne pas boire le sachant près de lui mais un deuxième verre lui ferait le plus grand bien. « Oui, je suis en solo ce soir et toi alors ? » Il aurait peut-être du envoyer un message à Camille pour lui demander si elle était libre mais cela n’aurait eu qu’un seul but, lui mentir encore plus. Plus le temps passait et plus, ça le tuait de jouer avec la jeune femme.
© flappy bird.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

We can make it happens
The past influences the present I do not know even any more what wants to say us You indeed want to take me in your arms?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 390
► célébrité : Cody Christian
► nationalité : Française
► métier : En terminale au lycée (merci les redoublements --')
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Lun 27 Juil - 19:41

Dance, drink & trouble
Tim, Kev, Erwan, Kyl, Bébert & Cam




Erwan était à peine arrivé que déjà Kévin s'amusait à le taquiner à cause de son retard. Alors qu'en fait ça lui était égal qu'il soit un peu en retard. Il faisait juste ça pour embêter un peu son pote. Surtout que celui-ci n'était pas humble du tout alors c'était encore plus drôle pour le jeune Kéké. Tandis qu'Erwan lui demandait s'il avait profité du spectacle des filles qui se trémoussaient sur la piste de danse, le brun haussa des épaules. "Ouais bof vite fait. Ah ça je ne sais pas. Il faudrait que tu demandes leur avis à des filles parce que tu n'es pas du tout mon type, désolé." Evidemment le lycéen rigolait comme un petit fou. En même temps l'effet de l'herbe devait y être pour quelque chose. Entre deux rires il finit par répondre au pompier. "Ouais ça c'est sûr, on n'est jamais mieux servi que par soi-même de toute façon." Finalement Erwan s'était mis à rire avec Kev qui n'en pouvait déjà plus.

Cependant le brun avait bien remarqué que son ami n'arrêtait pas de regarder un type. Du coup il lui avait demandé pourquoi il faisait ça et lui demanda également qui il était puisque lui avait beau le regarder, il ne l'avait jamais vu auparavant. Il en était certain car si ça avait été le cas, il s'en serait probablement rappelé. Quoi que vu que bien souvent il était défoncé, il serait fort probable que sa mémoire lui fasse défaut. Kéké pouffait en voyant la réaction d'Erwan. Bon ok il avait employé le verbe mater à la place de dire regarder mais ce n'était pas dans le sens que son ami avait l'air de le penser. "Je n'ai pas dit ça dans ce sens-là. Je voulais juste dire que tu le regardais avec insistance c'est tout. Et oui ça je sais bien que tu n'aimes que les filles. Pas la peine de me le rappeler. Ah d'accord. Tu complotes donc quelque chose..." Le brun se demandait ce qu'Erwan était en train de trafiquer mais il ne voulait pas insister lourdement en lui posant trop de questions. Si son pote voulait se confier à lui, il le ferait de lui-même. Il n'était pas du genre à mettre la pression aux autres pour savoir.

Evidemment quand Erwan lui avait dit qu'il rendait service à une connaissance, son ami s'était fichu de lui. Il le chambrait avec ça, ne le croyant pas tellement. Et il en eut la confirmation quand il lui expliqua que ce service lui rapportait quelque chose en retour. "Oui voilà je crois plus à cette version déjà. Ça me semblait étrange aussi que tu rendes service comme ça gratuitement." Mister Ferrand secoua doucement la tête d'un air amusé par ce que venait de lui dire son pote. Surtout que le sourire en coin d'Erwan ne faisait que confirmer ses dires.

Après ça ils parlèrent des danseuses que le brun avait eu le malheur de regarder devant son ami. Ce qui eut pour effet que le pompier se moque légèrement du lycéen. Ce dernier lui répondit qu'il les lui laissait puisqu'elles n'étaient pas du tout le genre de filles qu'il kiffait. Lorsque Mister Chameroy lui répondit qu'il irait peut-être les voir plus tard, son ami ne put s'empêcher de rire. "Ah la la toujours le même... Mais de rien. Moi aussi ma bonté me perdra." Dit le jeune en continuant à rigoler. En effet il lui laissait ces filles avec grand plaisir. Surtout qu'il savait que son pote ne pouvait s'empêcher de draguer tout ce qui bouge du moment qu'il s'agissait d'une fille. Kévin lui préfère largement laisser les filles venir à lui. Et contrairement à Erwan, lui fait la fine bouche et ne sort pas avec n'importe qui.  

Après avoir demandé à son ami comment sa semaine s'était passée, c'était à son tour de lui raconter vaguement la sienne. Il n'avait pas grand chose à raconter hormis le fait qu'une vieille amie de sa soeur se prenne pour sa babysitter. Chose qui l'insupportait au plus haut point depuis que Manue était décédée. Evidemment son ami avait rebondi sur le sujet. "Non pas vraiment mais cette cruche se sent dans l'obligation de me surveiller parce qu'elle a promis à Emmanuelle de le faire avant qu'elle meurt... Euh si tu veux je ne me pose même pas la question. Elle me casse les pieds pour rester poli. C'est déjà pas mal ! Donc dans ce cas-là ne te plains pas de ne pas avoir Juillet-Août comme moi." Kévin n'aimait pas trop parler de sa défunte soeur et espérait qu'Erwan n'allait pas continuer sur le sujet parce que sinon il était mal. Il avait fini de parler en riant, crânant un peu du fait d'être en vacances contrairement à son ami qui bossait.

Les deux amis avaient passé leur commande de boissons. Cependant le brun avait envie de fumer et l'avait fait savoir à son ami. Lui disant que si il voulait, lui pouvait rester ici. Mais visiblement Erwan ne voulait pas l'attendre et préférait sortir avec lui. Il avait donc suivi son ami à l'extérieur de la boîte. Chacun avait son verre. Le brun l'avait posé sur le muret quelques instants le temps d'allumer sa clope. Ayant une légère envie de danser à cause des effets des joints qu'il avait fumés avant de venir et des boissons qu'il avait déjà bu le brun commença à bouger son corps sur le rythme de la musique qu'il entendait. Se fichant totalement de ne pas être sur la piste de danse. En même temps il continuait à fumer. Entendant Erwan parler il reporta son attention vers les personnes qui étaient arrivées près d'eux et arqua un sourcil se demandant qui étaient ce type et cette fille à qui parlait son ami. Visiblement la jolie brune ne voulait pas lui parler et n'hésitait pas à lui montrer. Cela fit beaucoup rire Kévin. Erwan était en train de se prendre un gros bide et ça l'amusait. En même temps s'il comptait la draguer en se fichant d'elle comme il le faisait, c'était le gros vent assuré. Kévin tira de nouveau sur sa clope avant d'embêter un peu son ami. "Alors Erwan ton charme légendaire ne fonctionne plus on dirait ? En même temps là il faut dire que tu t'y prends comme un manche si tu comptes l'emballer en te moquant de son pote." D'ailleurs en parlant de ce garçon, sa tête lui disait vaguement quelque chose mais Kéké n'arrivait pas à se souvenir où il avait pu le croiser. Seulement voilà la brune venait de les traiter de mauvaises graines et ça Kévin ne l'avait pas du tout apprécié. "Oh c'est pas beau de juger comme ça sans connaître ! Moi qui allais te féliciter de la répartie que tu as face à mon ami..." Seulement Kévin n'avait pas fait attention à toute la conversation il n'avait pas remarqué que la demoiselle connaissait son ami. Après avoir fini de parler il avait bu la première gorgée de son Mojito.  






►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Kévin & Bertrand
... ⊹ lumos maxima


Code:
[color=#009900][b]"Bla bla"[/b][/color]


Dernière édition par Kévin B. Ferrand le Ven 31 Juil - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 193
► célébrité : daniel sexy sharman
► nationalité : française
► métier : je combats le feu avec une lance d'eau (ex escort-boy)
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Lun 27 Juil - 21:50

Dance, drink & trouble
ERWAN
feat.
GROUPES


 

 



 

 

C'est dans le feu que le fer se trempe et devient acier. C'est dans la douleur que l'homme trouve la révélation de sa force.

Erwan se passa une main dans les cheveux, il s’était toujours promit de changer, d’arrêter de sortir tous les week-ends et surtout d’arrêter de boire. Parce qu’à chaque fois, il ne voyait même pas le dimanche tellement l’alcool était trop fort pour son organisme. D’ailleurs, il allait devoir se racheter une boite d’efferalgan parce qu’il la vidait à une vitesse incroyable. Parfois, quand il était sobre, Erwan ne pouvait s’empêcher de se demander comment serait sa vie si sa mère avait décidé de le garder ou si ses parents adoptifs ne l’avaient pas abandonné. Es ce qu’il sortirait toujours comme ça ? Même s’il devait avouer que ce mode de vie lui plaisait assez, il ne se prenait pas la tête comme certaines personnes qui ne pensaient qu’à leur futur et stressait de ne pas atteindre leur objectif. « Alors là, tu me vexes moi qui pensait que j’étais tout à fait ton style. Je vais devoir me saouler pour oublier ce vent que tu viens de me mettre. » dit-il en riant, buvant une légère gorgée de sa boisson comme pour confirmer ses dires. « Carrément, il ne faut jamais attendre des autres parce qu’ils te laissent toujours tomber. » Et Erwan en avait subi les conséquences, il s’était attaché à ces personnes qui avaient décidés de l’adopter croyant qu’ils n’auraient jamais d’enfants et pourtant ils l’avaient bien vite oublié quand la femme avait découvert qu’elle était enceinte.

Depuis ce jour, le bouclé avait été comme invisible à leurs yeux, il avait du se débrouiller tout seul et personnellement, il était assez fier du résultat. Certes, il sortait et buvait mais il n’était pas non plus un délinquant. Il ne volait pas les petites mamies ni ne fumer à ces cochonneries qui lui faisait froncer les sourcils. Pour l’instant, il y avait échappé et il espérait que ça dure le plus longtemps possible. Même si parfois, c’était délicat sachant que des amis en consommaient. Il ne comprenait pas d’ailleurs comment on pouvait être accro à ce genre de chose qui hormis nous faire planer n’apportait rien. « Je sais bien que tu n’as pas voulu le dire dans ce sans-là, je ne suis pas si idiot même si tu penses le contraire. Non, je ne complote rien du tout voyons, ce n’est pas du tout mon genre. Je rends juste justice, ce type là est juste un sale petit manipulateur et j’espère qu’il va payer pour ça. » Il fit un petit sourire en coin, il comptait sur Kylian pour faire tomber dans le panneau Tim et ainsi récupérer Camille. Même si ce n’était pas trop son genre d’agir de cette façon, pour une fois il tentera d’être l’épaule sur laquelle on peut s’appuyer et pleurer en silence. Puis, si pour qu’elle lui fasse confiance, il était même prêt à frapper le garçon et de lui dire que c’était un beau salop d’avoir agi de cette façon avec elle.  

Cela lui permettait aussi de se défouler un peu sur le garçon et ça ne pouvait qu’être bénéfique pour ses nerfs. Même si le petit blond ne serait sans doute pas d’accord à ce qu’il frappe son ancien copain. Mais après tout, il s’en fichait un peu, Erwan ne voyait que ses intérêts dans l’histoire. « Hé ! J’agis peut-être pour moi mais je vais peut-être réunir un couple, tu vas voir, on va finir par m’appeler Cupidon bientôt ! » dit-il d’un air sérieux avant de se mettre à rire. Qu’est ce qu’il pouvait dire comme bêtises parfois, à croire qu’il n’avait aucun filtre lorsqu’il se trouvait en compagnie de ses potes. Heureusement pour lui, Kévin le connaissait suffisamment assez pour savoir qu’il ne croyait guère en ses sornettes. L’amour avec un grand A n’existait pas ou alors seulement dans la tête de ces filles trop romantiques qui pensaient direct au mariage quand elles croisaient un mec. De quoi bien le faire flipper le Erwan. « Et ouais, on est trop bon tous les deux. » Il se pinça les lèvres essayant de calmer le rire qui revenait au galop. Il n’avait bu qu’un demi verre pour le serveur avait sûrement du abuser sur l’alcool dans sa boisson. En même temps, celui-ci savait comment il était depuis le temps qu’il venait boire alors cela ne l’étonnerait même pas d’apprendre qu’il lui ait fait un petit cocktail maison.

Le jeune homme secoua simplement la tête quand Kévin lui parla d’une certaine fille qui le surveillait, il voyait que ce sujet l’agaçait alors il ne préférait pas trop insister. Ils n’étaient pas là pour se prendre la tête mais pour s’amuser. Puis, après quelques minutes, il décida de suivre l’autre garçon à l’extérieur. De toute façon, il n’y avait rien d’intéressant à regarder. Puis, il ne voulait pas non plus trop fixer le brun et le blond quand il le rejoindrait de peur de tout faire foirer. Erwan ne pouvait pas se permettre de rater ce plant, c’était hors de question. Il s’installa sur le petit muret, buvant des petites gorgées avant que son regard ne se pose sur deux jeunes gens. Un inconnu et son ex petite copine. Décidément, ils s’étaient tous donnés rendez-vous ici ou quoi ? Ou alors Camille devait rejoindre son copain ? Et là, ce serait problématique parce que Tim se méfierait alors de Kylian. Son cerveau tournait à plein régime et il fallait qu’ils les retiennent coûte que coûte. Il ricana en écoutant la remarque de garçon qui accompagnait Camille. « Haha très drôle gamin, je ne ferais pas trop le malin si j’étais toi. » Il l’incendia du regard, son petit sourire agaçant sur les lèvres. Le petit jeune ne ferait sûrement pas le poids contre lui vu la tête d’ange qui avait, Erwan aurait même pu penser que c’était sa première fois en boite tiens. Il roula des yeux lorsque Kévin prit la parole. « Et qui te dis que mon charme légendaire n’a pas fonctionné avant ? Mais merci de tes encouragements, j’apprécie le geste. Puis tu as vu la tête de son pote, on dirait un gamin qui sort pour la première fois. »

Bon, ok, là il se moquait clairement du pauvre mec dont il ne savait rien du tout. Mais il fallait qu’il trouve un moyen pour qu’ils n’entrent pas toute dans la boite de nuit et quoi de mieux que de provoquer quelqu’un ? Sauf s’ils étaient du genre lâches et à fuir à la moindre petite remarque. « Oh mais tu fais ce que tu veux mais si c’est lui le fameux copain, il ne doit pas se passer grand-chose d’intéressant dans ta vie. Je peux toujours te montrer ce que c’est un vrai mec. » Il se mit à ricaner en buvant une autre gorgée de son verre. Il leva les yeux au ciel en soupirant. « Pourtant, à une époque, tu trainais avec cette mauvaise graine. » Son regard se posa ensuite sur Kévin qui venait de prendre la parole, il aurait presque pu l’oublier celui-là. Mais il ne put s’empêcher de sourire à ses mots. « Que veux-tu Kév’,  elle ne cesse de juger les autres de toute façon. Elle ne peut pas s’empêcher de faire des remarques sans se préoccuper de ce que les autres pensent. » Elle l’avait vite jugé quand il s’était éloignée d’elle et peut-être que si elle avait insisté, il aurait fini par craquer même si trop lâche, il aurait tout de même prit la fuite.

© Gasmask








►◄►◄►◄►◄►◄►◄

child in a man body
mais je ne connaîtrai pas la peur. aussi étroit que soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme; ▬ je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/06/2015
► paroles rapportées : 220
► célébrité : Thomas Brodie-Sangster
► nationalité : Anglaise
► métier : Etudiant en 4ème année/5 afin de devenir professeur d'Anglais dans un collège ou un lycée.
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Lun 27 Juil - 23:28

     

Kylian & Co'

Dance, drink & trouble.
L
'Anglais était arrivé devant le bar et essayait du mieux qu'il le pouvait de faire croire qu'il était à l'aise et que ce n'était qu'un malheureux hasard s'il avait bousculé son ex. Alors qu'en fait tout ça n'était que mensonge. Il n'aimait pas lui mentir mais il ne voyait pas comment faire autrement pour lui parler sans qu'il ne s'énerve de nouveau. En effet le blond n'avait pas du tout aimé la façon dont leurs retrouvailles s'étaient passées. Il ne s'en était d'ailleurs toujours pas remis. C'était pour cette raison qu'il avait moins d'assurance que d'ordinaire. Timaël avait réussi à le blesser mentalement et pas qu'un peu. Du coup se retrouver de nouveau en sa compagnie était devenu compliqué. Si on connaissait bien Kylian on pouvait voir qu'il n'était pas aussi fier et assuré que d'habitude. Comme quoi Tim avait bien transpercé la carapace que le blond s'était faite. Voilà pourquoi il devait mentir pour que Timaël ne remarque pas qu'il n'était plus le même que par le passé. Il devait jouer la comédie afin qu'il ne voie pas dans quel état il l'avait mis.

Kyl avait commandé une boisson qui n'était pas trop dosée en alcool pour ne pas être ivre. Il tenait à garder les idées claires pour essayer de faire tomber Timaël dans ses bras. Mais avant ça il devait s'assurer que Tim soit au moins un peu pompette pour essayer de se rapprocher de lui. Parce qu'il ne savait pas du tout ce que le brun pouvait penser de lui. Sauf s'il se fiait à ce qu'il lui avait dit la dernière fois. Alors là s'il prenait pour argent comptant ses dires, il était fichu. Il espérait que ça ne soit pas le cas. En attendant que sa consommation arrive, le blondinet avait commencé à engager la conversation avec Timaël. Il lui avait posé une question complètement banale mais il valait mieux rester sur ce genre de conversation pour ne pas l'énerver à nouveau. "Ah d'accord. Pas de chance." Le blond avait à peine fini de répondre que sa boisson était posée devant lui. Il la paya et remercia le barman avant d'en boire une première gorgée comme pour se donner du courage pour continuer à parler avec Timaël en faisant comme si tout allait bien. Le brun retourna la question à Kylian. Ce dernier ne savait pas s'il devait lui mentir ou pas. N'aimant pas trop mentir, il décida de dire la stricte vérité sans toutefois s'étaler davantage sur le sujet. "C'est la deuxième fois..." La première ayant été celle où il était venu voir Erwan pour préparer leur plan d'attaque contre leurs ex.

Kylian regarda le brun et lui demanda s'il préférait le voir partir ou non. Il n'aurait peut-être pas dû lui demander mais c'était un moyen comme un autre de voir si c'était vraiment fichu ou s'il le supportait au moins un minimum. Le blond fut soulagé par la réponse que venait de lui apporter son ex. Pour toute réponse il se contenta de lui faire un sourire tout en bougeant un peu au rythme de la musique qui passait dans la boîte. Kylian regarda Tim qui se commandait un deuxième verre, son sourire s'allongea, satisfait. S'il enchaînait les verres comme ça, ça serait du gâteau pour le faire craquer. Du moins c'était ce que pensait Kyl en tout cas. A voir si ça serait le cas ou non. Ne sachant pas trop de quoi parler, le jeune homme demanda à son ex s'il était venu seul et ce dernier lui avait dit que oui et lui retournait la question. "Oui je suis tout seul. En même temps je ne connais pas grand monde ici. Donc je ne vois pas trop comment ça pourrait en être autrement."

Bien qu'il essayait de faire croire le contraire, l'étudiant n'était pas du tout à l'aise. De nouveau il porta sa bouteille à ses lèvres pour en avaler une seconde gorgée. Il commençait à se demander si le plan qu'il avait monté avec Erwan était le bon. Il s'était sur-estimé en acceptant de faire ça. Il aurait vraiment préféré que ça soit Erwan qui drague son ex Camille mais il avait refusé prétextant qu'il s'en serait pris plein la figure par elle... Mais lui alors ? Il risquait la même chose voire même pire... Surtout qu'il n'était pas certain de supporter ça une nouvelle fois. Déjà la fois d'avant il avait bien failli craquer devant Tim... C'était de justesse qu'il avait échappé à la catastrophe mais si là il se faisait refouler, il n'était pas sûr de tenir le coup.    

GleekOut!





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Plus on essaie d'oublier quelque chose,
plus on y pense...

© Ecstatic Ruby


Code:
[color=#6600FF][b]"Bla bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
on se voit peu mais on est toujours là ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 09/07/2015
► paroles rapportées : 469
► célébrité : dylan baby spray.
► nationalité : française
► métier : étudiant + stagiaire dans une station de radio
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Mer 29 Juil - 0:50



dance, drink & trouble
"passe ta souris dessus"
made by effet mer.



   
prendre la vie du bon côté

Bertrand aimait bien discuter avec sa cousine, il se sentait vraiment à l’aise avec celle-ci. Il savait qu’il pouvait lui parler de tout et qu’elle ne le jugerait pas. C’était d’ailleurs la seule à courant de son petit stratagème pour se rapprocher du jeune Kévin. Il ne savait pas ce qui lui était passé à l’esprit ce jour-là, sur le coup cela lui avait paru être une excellente idée ; et pourtant, au fils des jours qui passaient, il se rendait compte que la vérité éclaterait bien un jour ou l’autre et il appréhendait la réaction de l’autre garçon. Peut-être qu’il ferait mieux de faire disparaître Aris avec qu’il ne soit trop tard ? Ou trouver une excuse pour qu’elle ne vienne plus, comme par exemple qu’elle s’était trouvée un petit ami et qu’il était assez jaloux ou encore déclencher une dispute qui romprait tous liens même si cela lui brisait le cœur de penser à ça. Bertrand adorait leurs conversations, il avait pu ainsi découvrir une autre facette du jeune homme, très différente de celle qu’il arborait au lycée. Le brun savait que la chute finirait mal et qu’il finirait sûrement par soit avoir le cœur brisé soit être ridiculisé par celui qui était responsable de ses sourires. Il soupira doucement en regardant par la fenêtre.

Puis, les deux jeunes gens avaient commencé à papoter lui permettant alors de ne plus penser au brun mystérieux. « On a plus qu’à croiser les doigts dans ce cas. Je n’y peux rien, ce n’est pas comme si j’avais le choix. Crois-moi si je pouvais, je changerais bien juste pour pouvoir être tranquille et avoir une vie normale. Je n’aime pas qu’une fille s’approche de moi pour me demander de sortir alors que je suis gay, bon tu me diras ce n’est pas arrivé souvent. Je crois que je suis le type de personne. » dit-il en riant. Bertrand était un garçon innocent et même si cela ne le dérangeait pas vraiment, parfois il ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu seul. il aimerait bien avoir quelqu’un dans sa vie, juste pour rire avec la personne qu’il l’aimait, s’embrasser quand l’envie leur prenait, ce genre de chose que faisait les couples. Mais à croire que ce n’était pas pour lui, quand il tombait amoureux, c’était un hétéro. Vraiment pas de chance pour lui. « Je ne sais pas, je pense que la plupart des gays qui viennent en boîte de nuit, ce sont ceux qui veulent juste pécho pour une nuit et ce n’est pas du tout mon truc. Enfin, c’est beau d’espérer, plus qu’à croiser les doigts pour que cela arrive vraiment même si je n’y crois pas trop. Je l’ai trop dans la peau… » Il soupira, il avait murmuré sa dernière et Bertrand ignorait donc si sa cousine avait entendu ou pas.

Lui aussi aurait bien voulu l’oublier afin de pouvoir afin passer à autre chose mais c’était plus fort que lui, à chaque fois il revenait dans ses pensées. Il était devenu rapidement essentiel dans la vie du jeune garçon et dès qu’il rentrait, il prenait toujours grand soin de regarder sur son ordinateur afin de voir si monsieur n’était pas connecté. « De toute façon, qu’est ce que le mariage ? Tu n’as pas besoin de ça pour prouver à l’autre que tu l’aimes. Y a beaucoup de couples qui vivent heureux et ensemble toute leur vie sans jamais se marier. Mais, c’est vrai que j’aurais bien aimé te voir en robe de mariée. » dit-il avec un sourire. Quand il avait découvert sa réelle sexualité, Bertrand s’était dit qu’il n’aurait aucune chance de se marier et pourtant, la société évoluait et c’était désormais possible. Même si certains continuaient à être contre le fait que des personnes du même sexe se marient. Ce qui était vraiment absurde, il fallait le reconnaître. Pourquoi n’auraient-ils pas droit au même droit que les autres ? Enfin avant de penser au mariage, il faudrait déjà qu’il se trouve quelqu’un et que ça dure suffisamment longtemps pour l’envisager. Il s’était toujours dit qu’il se marierait très jeune mais il ne pensait pas que trouver un copain serait aussi difficile. A croire que tous les gays avaient disparu autour de lui.

La conversation dévia sur son frère et il ne put s’empêcher de froncer les sourcils. L’entente entre eux était de pire en pire, son frère se moquant de lui et c’était pire depuis quelques temps. A croire qu’il ne supportait pas que son frère aime les hommes, il ne pouvait s’empêcher de lui faire des remarques. Il avait même poussé le vis jusqu’à lui ramener des magasines aussi osés dans l’unique but que leurs parents leur trouvent et que Bertrand soit bombardé de questions. Il n’avait jamais autant haïs son frère à cet instant précis. « Il lui faudra bien du courage pour pouvoir la supporter, je pense que ce n’est pas donné à tout le monde. » Bertrand sourit amusé, son frère avait du succès auprès des filles mais aucune ne semblait être assez bien pour lui. Il se passa une main dans les cheveux avant de prendre de nouveau la parole. « Moi, je n’en sais absolument rien, avant je pensais que c’était peut-être à cause de moi. Que j’avais du faire quelque chose de grave pour qu’il me déteste autant mais j’ai beau y penser, rien ne vient. Puis, ce n’est pas comme si j’étais le chouchou de la famille. Papa ne voit que par lui, je n’existe même pas à ses yeux alors… Enfin peut-être qu’un jour, il utilisera enfin son cerveau et verra qu’il s’est comporté comme un vrai abruti. Mais je ne pense pas pouvoir lui pardonner, il m’a fait trop mal. Faudrait qu’il s’en aille alors ou bien moi. Peut-être qu’une fois, mon diplôme en poche, je pourrais partir. »

Il avait déjà un peu d’argent en poche grâce aux petits boulots qu’il avait rendu à ses voisins et il avait fait un stage dans une station de radio qu’il avait adoré. Il espérait qu’ils le reprennent et que pourquoi pas, que ça débouche plus tard sur un véritable job. Il adorait bosser avec cette équipe et même s’il devait se lever tôt pour y aller, cela ne le dérangeait pas du tout. Il fallait faire des efforts dans la vie et Bertrand était prêt à en faire.

Puis, après quelques minutes, ils arrivèrent enfin à la boite de nuit. il y avait l’air d’avoir du monde vu la foule qui se pressait pour rentrer, ils allaient galérer pour entrer. Il entendit sa cousine soupirer lorsqu’elle lui montra un certain garçon. Il lui disait vaguement quelque chose mais n’était pas capable de remettre un nom à ce visage. « Pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé entre vous deux ? » Bertrand regarda plus attentivement l’autre garçon avant que son regard ne se pose sur la personne qu’il l’accompagnait. Son cœur manqua un battement et il paniqua. Sa respiration s’accéléra et il se plaça dos à lui pour regarder sa cousine afin de lui annoncer sa découverte. Il ne pouvait pas se présenter à lui, il n’était pas prêt. « Ah bon ? Pourquoi cet Erwan est vraiment une plaie à ce point-là ? Mais après, ça ne veut rien, tu peux être ami avec quelqu’un de pas commode et ne pas lui ressembler… Je lui parle depuis un certain temps maintenant et je sais qu’il est différent de cette image qu’il rend. Et bien… si jamais je dis quelque chose de travers et qu’il comprend que c’est moi la fameuse A ? Je ne pourrais pas le supporter, il va sans doute me détester. » dit-il d’une voix tremblante. Maintenant, il voulait juste prendre la fuite et éviter que son regard ne se pose de nouveau sur l’autre garçon.

Mais Camille avait raison, il fallait qu’il se détende. Il prit une grande respiration et alors qu’il commençait à avancer pour suivre la file d’attente, le dit Erwan prit la parole. Il baissa les yeux à celles-ci. D’où, il se permettait de le juger alors qu’il ne le connaissait même pas ? Certes, ce n’était pas du tout le genre d’endroit que fréquentait habituellement Bertrand mais ce n’était pas non plus inscrit sur son visage, n’est ce pas ? Néanmoins, il ne put s’empêcher de rire lorsque Camille lui répondit, au moins Bertrand avait la confirmation que l’autre était un idiot, c’était déjà ça. Il leva les yeux au ciel entendant les mots d’Erwan. Pour qui il se prenait celui-là, à croire qu’il avait la grosse tête et même si Bertrand devait reconnaître qu’il était pas mal dans son genre, il lui faisait rappeler son frère niveau comportement. « Oui, on ferait mieux de partir parce que le niveau d’intelligence ici n’est pas très élevé.. » Il soupira avant d’incendier du regard les deux garçons.






►◄►◄►◄►◄►◄►◄


t'es tout le temps dans ma tête, quand je ferme les yeux j'imagine que tu es là, à côté de moi et qu'on est heureux. merde, ça fait mal de t'aimer ! j'aurais aimé avoir une chance, juste une de voir ce que ça fait, pour la première fois de ma vie, j'ai envie d'aimer. — kévrand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 31/05/2015
► paroles rapportées : 528
► célébrité : Shelley Hennig la magnifique
► nationalité : Française
► métier : Libraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Ven 31 Juil - 0:52



Dance, drink & trouble.
Camille & Co'

Même si son cousin ne disait rien, Camille voyait bien qu'il n'était pas dans son assiette. Il pouvait essayer de lui cacher qu'elle le remarquerait quand même rien qu'en le regardant. Et là il s'était trahi en soupirant tandis qu'il regardait dehors. Toutefois elle n'allait pas le questionner. S'il avait envie de se confier à elle, il le ferait de lui-même. Elle n'allait pas lui tirer les vers du nez. Surtout qu'elle avait un gros doute sur la raison de ce soupir. Elle n'allait donc pas lui faire parler de ce qui le tracassait. Surtout qu'ils avaient prévu de faire cette sortie pour se vider la tête.

Dans un premier temps ils s'étaient mutuellement complimentés sur leurs tenues. Camille et son cousin avaient tous les deux exprimés le fait qu'ils ne voulaient pas tomber sur des gros lourdingues qui pourraient les draguer. Cependant Camille n'avait pas pu s'empêcher de rire et de faire de l'humour lorsque son cousin avait dit qu'il ne craignait pas grand chose sauf si une fille ivre jetait son dévolu sur lui. Camille écouta son cousin. "Oh ne dis pas n'importe quoi. Tu n'as pas à changer, tu es comme tu es. C'est tout. Certes tu n'es peut-être pas à l'aise avec ça mais tu es mignon et forcément tu plais aux filles. Je pense plutôt que ça devrait te flatter. Je t'interdis de dire ça Bertrand... Ça me fait mal au coeur quand tu dis ça." Et pour cause avant de rencontrer Tim, c'était souvent ce que se disait Camille, que jamais elle ne trouverait quelqu'un et qu'elle finirait vieille fille entourée de chats et de chiens. En effet si elle avait toujours douté de se trouver un homme ou des amis sincères, jamais elle n'avait douté des animaux. Et pourtant étant jeune lors de vacances elle s'était fait mordre par un Colley et en gardait de belles traces de morsures dans le creux du coude. Malgré tout elle n'avait jamais eu peur des chiens puisqu'elle avait grandi avec des chiens chez elle.

La jeune femme essayait de réconforter son cousin et lui avait dit qu'il rencontrerait peut-être le grand amour au Rex Club. Certes ce n'était pas sûr voire même pas du tout mais après tout c'était permis de rêver et puis on n'est jamais sûr de rien. Alors qui sait peut-être que ça se passerait comme ça pour lui. En tout cas c'était ce qu'elle espérait de tout coeur car Bertrand le méritait selon elle. Cependant elle grimaça en entendant la réponse de Bébert. Il n'avait pas tort, elle devait l'admettre. "Oui pour le coup tu n'as pas tort cousin. Mais tout le monde n'est pas comme ça. Nous en sommes la preuve vivante." Lui répondit-elle en lui lançant un clin d'oeil.

Tout en roulant les deux jeunes continuaient à discuter et cette fois le sujet qu'ils avaient abordé était le mariage. Camille avait donc confié à son cousin ce qu'elle ressentait à propos de ça. Elle l'écouta et il fallait bien l'avouer, elle était entièrement d'accord avec lui. Elle lui lança un sourire avant de lui dire. "Oui c'est totalement vrai et merci t'es trop choupinou tu sais. Ce n'est peut-être pas une robe de mariée mais tu as déjà le loisir de me voir en robe ce soir." Camille se mit à rire doucement après avoir terminé sa phrase.

Tandis qu'ils parlèrent ensuite du grand frère de Bertrand, la jeune Cam lui avait dit qu'elle souhaitait bien du courage à la fille qui partagerait la vie de son cousin. Elle ne fut pas surprise par la réponse de Bébert. Elle rigola avant de répondre. "Ah non ça c'est sûr mais j'espère qu'il tombera sur une fille qui saura bien le dresser." Les deux passagers de la voiture avaient parlé de leurs frères respectifs et après avoir parlé du sien, Camille écouta ce que son cousin avait à dire sur son frère. "Oui je vois ce que tu veux dire. Tu sais chez moi c'est pareil. Pour ainsi dire je suis bonne à rien aux yeux de mon père, lui ne voit que ma soeur et mon frère. Heureusement que ma mère est là... Tu vois à peu près le même tableau familial que chez toi. Eh non je confirme t'es un vrai petit ange donc non tu n'as rien fait pour que ton frère agisse comme ça avec toi. Oui en attendant tu dois le supporter, tu n'as pas d'autre choix malheureusement. Tiens en parlant de ça. Quand j'aurai trouvé un logement je partirai de chez mes parents." Camille n'avait pas pensé à le dire plus tôt à son cousin. En même temps ça faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas vu. D'ailleurs elle se sentait un peu coupable de l'avoir un petit peu "délaissé" ces derniers temps et se fit la promesse intérieurement de ne plus le laisser comme elle l'avait fait. Et ce même si elle avait des soucis ou autres...

Quelques minutes plus tard ils étaient arrivés devant la boîte et faisaient la queue comme les autres personnes qui étaient devant eux. Seulement la jeune femme avait repéré au loin Erwan et elle regrettait déjà d'être là rien qu'à cause de sa présence. Tandis que Camille parlait un peu de lui avec Bertrand, ce dernier lui demanda ce qui s'était passé entre eux. Elle décida de lui faire la version la plus courte possible. "Disons que je le connaissais depuis l'âge de 6-7 ans environ. Il était mon meilleur ami et l'été de mes 12 ans on est sorti ensemble pendant un mois et demi... Sauf que Monsieur s'est trouvé une autre fille à la rentrée et me l'a avoué le soir même... De ce fait nous sommes tout de même restés amis mais au fil du temps c'était comme si quelque chose avait été cassé à cause de l'histoire qu'on avait eue. Et au final il y a 6 ans il a pris ses distances et ne m'a plus parlé du tout. Il y a quelques jours j'ai fait un malaise dans la rue et Monsieur m'a trouvée. Et là ben j'ai passé mes nerfs sur lui et je lui ai dit tout ce que je n'avais pas pu lui dire avant. Voilà en gros..." Quelques instants plus tard Bertrand montra à sa cousine le fameux Kévin et rien que de le voir avec Erwan, ça lui suffisait à ne pas l'apprécier. Après elle ne pouvait pas trop non plus le juger puisqu'elle ne le connaissait pas. Ce n'était pas son genre d'ordinaire de juger sans connaître mais quand il s'agissait d'Erwan, elle n'arrivait plus à rester objective. Son cousin était en train de paniquer et Camille faisait du mieux qu'elle le pouvait pour tenter de le calmer. Tandis qu'il lui demandait quelque chose à propos d'Erwan, elle ne savait pas trop quoi lui répondre. "Pfff disons que c'est surtout parce que je n'ai pas supporté qu'il rompe notre amitié... Du coup je ne supporte plus quand il vient vers moi... Il est un brin provocateur, je dirais. Bref tu verras par toi-même s'il vient encore m'enquiquiner. Tu te feras ta propre idée du personnage." Elle écouta ensuite ce que lui disait son cousin et encore une fois il n'avait pas tort. "Non mais c'est sûr tu as raison Bébert... C'est juste moi je suis trop en rogne contre Erwan pour être objective. Après oui s'il n'a pas joué un jeu avec toi sur Internet et qu'il a été sincère, tu dois savoir comment il est oui, c'est sûr. Hum tu crois qu'il va venir te parler ? Vous vous côtoyez d'habitude ?" Camille ne put s'empêcher de faire de l'humour à cause de quelque chose que venait de dire son cousin. "Oh mon Dieu c'est toi le fameux A qui terrorise toute la ville de Rosewood ?" Dit-elle en éclatant de rire. Seulement la jeune femme arrêta bien vite de rire en voyant dans l'état que son cousin se mettait. Elle le serra dans ses bras tout en lui disant. "Calme-toi il n'y a aucune raison qu'il sache que c'est toi, crois-moi. Tout va bien se passer tu verras. Je suis là de toute façon."

Une fois qu'elle estima qu'il était calmé elle s'ôta de ses bras et ensemble ils continuèrent d'avancer jusqu'à arriver enfin dans la file d'attente mais leur paix fut vite troublée par Erwan qui avait décidé de les embêter. Ce que la jeune femme n'appréciait pas du tout c'était le fait qu'il s'attaquait à Bertrand. Autant il pouvait dire ce qu'il voulait sur elle, mais quand on touchait à ses proches alors là elle se transformait en tigresse et ça Erwan allait vite l'apprendre s'il ne le savait pas encore. Le fameux Kévin avait pris la parole et ce qu'il avait dit amusait plus ou moins la jeune Camille. Au moins il avait l'air d'être un peu moins crétin qu'Erwan et il devait être moins lourd lorsqu'il draguait les filles et/ou les mecs. Apparemment Erwan n'avait pas apprécié la réflexion de son pote. Il suffisait de voir son regard pour le comprendre. Camille leva les yeux au ciel en entendant ce qu'Erwan venait de dire. *Mon Dieu toujours aussi prétentieux.* Pensa-t-elle. Mais le pire c'est qu'il avait raison, elle était tombée dans ses filets comme tant d'autres avant et après elle. Elle soupira lorsqu'il parla à nouveau de son cousin. Elle foudroya Erwan du regard et garda le silence pour l'instant. Elle n'avait pas envie de se donner en spectacle devant les videurs ni devant les autres clients. D'ailleurs ils allaient finir par les faire attendre et ça allait râler si ça continuait. Camille soupira et leva les yeux au ciel de nouveau. Décidément qu'est-ce qu'il pouvait l'insupporter. Elle continua à écouter tous ses dires sans rien ajouter. Il était en train de l'énerver et elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Il voulait jouer, ok il allait encore en prendre pour son grade. "Bertrand tu peux rentrer à l'intérieur ou retourner à la voiture comme tu veux en m'attendant. Tiens voilà les clés au cas où." Elle lui tendit ses clés de voiture et regarda Erwan droit dans les yeux. "Toi tu me suis puisque visiblement tu veux parler... On va parler mais pas en public."

Tant pis il faudrait de nouveau que Camille fasse la queue pour rentrer à l'intérieur mais ça lui était complètement égal. Elle préférait nettement aller s'expliquer un peu plus loin avec Erwan que de gêner les autres clients qui voulaient entrer à l'intérieur. Elle fit donc demi-tour et chercha un coin tranquille où elle s'arrêta, croisant les bras et attendit qu'Erwan la rejoigne.
Codage par Emi Burton





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

Protect me...

© Ecstatic Ruby


En mode séduction:
 

Code:
[color=#990099][b]"Bla bla."[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux sur qui on peut compter ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 06/05/2015
► paroles rapportées : 786
► célébrité : dylan fucking perfect o'brien
► nationalité : c'est un petit british
► métier : je travaille comme programmateur de site web dans une société informatique
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    Ven 31 Juil - 16:57

dance, drink & trouble
kylaël x bertrin x erwille
Timaël n’aurait jamais pensé revoir son ancien petit ami, après tout leur retrouvaille avait été assez houleuse et complètement hasardeuse. Alors une deuxième fois, il allait vraiment finir par croire que le destin se jouait de lui. Enfin, l’avantage, c’est que cette fois-ci, il n’y avait pas d’appareil brisé au sol. Il se passa une main derrière la nuque, il ne savait pas comment réagir en sa compagnie. Il avait trop souffert pourtant il n’arrivait pas à tourner la page. Il avait pensé être capable d’enterrer ses souvenirs dans un coin de sa tête et ne plus jamais les ressortir et pourtant il avait juste eu besoin que d’une seule rencontre pour que tout lui revienne en mémoire. Parce que ce serait mentir que de dire qu’il avait toujours été malheureux en sa compagnie, loin de là même. Sans lui, Timaël n’aurait pas supporté la vie à l’internat ni l’éloignement avec sa jumelle. Il avait été son pilier, son ange gardien pendant ses années scolaires et plus encore. Ces dernières nuits avaient été terrible pour le jeune brun, il n’avait eu de cesse de se tourner et se retourner dans son lit. Et c’est peut-être pour ça qu’il buvait sans prêter attention au taux d’alcool que contenait son verre. S’il pouvait oublier son passé le temps d’une soirée, il était prêt à tout pour y parvenir.

Nul doute que l’alcool ferait son effet au bout d’un moment et vu la vitesse à laquelle il buvait, cela risquait d’arriver plus vite que prévu. Cependant, il ne s’attendait pas à ce que Kylian prenne la parole. Il pensait qu’il allait le laisser tranquille et partir un peu plus loin afin de profiter de sa soirée. « Oui dommage.., du coup je passe la soirée en solo comme unique compagnie mon verre. Très joyeux, enfin je préfère être seul que mal accompagné. C’est ce qu’on dit.. » dit-il en roulant des yeux. Même si pour le moment, il était loin d’être seul et son rythme cardiaque le prouvait bien. Timaël ne pouvait s’empêcher de lui jeter quelques regards en coin pour s’assurer qu’il était bien à ses côtés. Qu’il n’était pas entrain d’halluciner à cause de l’alcool. Aujourd’hui, il avait envie de tout oublier et de profiter de l’instant présent, ne voulant guère s’occuper du lendemain. « Oh je vois, donc t’es encore un petit nouveau ici. Tu devrais goûter à leur spécialité, c’est excellent. » Bon, par contre, après on avait la tête qui tournait légèrement et on voyait des étoiles partout. Timaël l’avait essayé en compagnie de Raphaël et le lendemain avait été terrible. Il n’était pas un amateur de fête mais quand il y allait, c’était pour s’amuser et en profiter. Il ne voulait surtout pas être le gars sobre, dans un coin de la salle qui avait l’air coincé.  

Après avoir commandé un autre verre, Tim bougea la tête au son de la musique. Il avait toujours aimé danser même si c’était une vraie catastrophe ambulante. Il bougeait les hanches n’importe comment et il avait un sacré souci de rythme dans la peau. « Tu aurais pu faire connaissance avec des gens, ce n’est pas bon de rester seul dans son coin. Tu risques de déprimer... » Il le regarda droit dans les yeux avant de secouer les épaules puis son regard se posa sur le barman qui lui apportait son autre verre. Il le remercia avec un sourire puis il en but une gorgée. Il lui fallait toute l’aide nécessaire pour tenir le coup même si celle-ci était une bonne dose d’alcool. Il sentait celle-ci descendre le long de sa gorge en lui brûlant à moitié l’œsophage. Tim ne voulait pas craquer devant lui, il avait peur de lui faire vraiment face. Maintenant qu’il avait exprimé sa colère la dernière fois, il ne savait pas ce qu’il ressentait pour lui. Es ce qu’il était toujours furieux qu’il l’ait trompé, triste qu’ils n’aient pas eu la chance que leur relation évolue ou bien ravi de le revoir. Tout ça se bousculait dans sa tête et l’alcool ne l’aidait vraiment pas à se focaliser.

Ne voulant plus penser à ça, il but d’une traite sa boisson, grimaçant fortement. Il se retint de se claquer le front contre le comptoir mais il ne voulait pas paraître ridicule face à jeune blond. Il quitta son siège en sautillant, l’air un peu plus guilleret. Ok, il n’avait pas eu la meilleure idée du siècle, sa tête commençait à tourner et les effluves de l’alcool faisant doucement effet. Timaël se mordilla la lèvre, laissant libre court à ses envies de toute façon, il n’était pas sûr qu’il soit capable d’activer son cerveau pour ce soir. Il posa l’une de ses mains sur le dos du jeune blond, se rapprochant de lui. « Allez viens, j’ai envie de danser. » dit-il avec un sourire avant de faire glisser sa main jusqu’à la sienne et de l’entraîner jusqu’à la piste de danse.

© flappy bird.





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

We can make it happens
The past influences the present I do not know even any more what wants to say us You indeed want to take me in your arms?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations
me contacter

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: dance, drink & trouble    

Revenir en haut Aller en bas
 

dance, drink & trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
memories in the city :: BIENVENUE A PARIS :: 1er arrondissement au 5ème :: le Rex Club-