Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 16/05/2015
► paroles rapportées : 230
► célébrité : la super cute danielle campbell
► nationalité : française && allemande
► métier : a quitté l'école à cause de sa grossesse mais souhaite devenir écrivain
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Mer 23 Sep - 16:25

❝ vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps. x morgane && raphaël ❞  
Paris ou la ville où désormais Morgane avait sa vie. Elle avait encore du mal à réaliser tout ce qui s’était passé ces derniers mois. Et pourtant, rien qu’à la vue de son ventre arrondi, il était facile d’y penser. Morgane se regardait dans le miroir de sa chambre, se pinçant les lèvres, elle avait l’impression d’être une baleine. Elle avait beaucoup de mal à cacher ses formes et elle devait presque des vêtements assez amples pour cacher son joli ventre. Elle sourit doucement à son reflet, passant une main sur son ventre qu’elle caressa tendrement. Elle avait douté de tout ces derniers temps. Il faut dire qu’elle était âgée à peine de dix-huit ans et qu’elle allait élever seule un enfant. Enfant qui ne connaîtrait jamais son papa. Non pas parce que celui-ci était décédé ou ne voulait pas en entendre parler, la raison était simple, il n’était pas au courant. Organe n’avait plus eu de nouvelles du futur père depuis qu’il l’avait quitté à Strasbourg. Elle aurait pu essayer de le rechercher mais en même temps, elle craignait ce qu’elle pourrait découvrir. Elle ne voulait pas apprendre qu’il l’avait remplacé. Son cœur ne le supporterait pas parce que pour elle, il n’y avait eu que lui. C’était son premier amour et malgré la douleur toujours présente quand elle pensait à lui, elle l’aimait encore. Elle n’avait jamais cessé.

Pourtant elle avait voulu mais à chaque fois comme si le bébé le ressentait, il lui donnait un coup de pied. Enfin elle pensait « il » mais Morgane ignorait encore le sexe de futur nouveau né. Lorsqu’elle avait été passée l’échographie, elle avait refusé de savoir voulant garder la surprise. Surtout qu’à un moment donné, elle songeait à e faire adopter. Après tout, elle n’avait pas de diplôme ni de boulot, c’était une triste vie pour un bébé. Et elle ne voulait surtout pas lui faire subir cela. La jeune brune soupira et en plus elle n’avait même pas un vrai logement. Elle avait été recueillie par sa cousine et ses parents quand les siens ont eu la merveilleuse idée de la jeter dehors. Rien que de penser à eux, elle ne put s’empêcher de sentir les larmes venir, elle avait pourtant assez pleuré pour eux. Elle n’avait plus aucun contact avec eux, même pas une lettre pour savoir comment elle allait. Surtout que Morgane savait que ses parents connaissaient l’endroit où elle logeait. Ils avaient sans doute dû critiquer la famille Bonnet à cause de ça. Mais elle ne pourrait jamais les remercier pour tout ce qu’ils avaient fais pour elle, ils lui avaient sans doute sauvé la vie sans le savoir. Mais elle ne se voyait pas rester dans leur appartement après la naissance du bébé. Certes, elle se sentait chanceux de voir qu’au moins, une partie de sa famille ne lui avait pas tourné le dos mais elle ne voulait pas abuser de leur générosité.

Morgane essuya ses larmes en se traitant d’idiote, décidément la grossesse lui décuplait ses émotions et la moindre surprise ou pensée la faisait de suite pleurer. Sachant qu’elle était toute seule dans la maison, elle prit la décision d’aller faire un tour dehors, lui prendre l’air lui ferait sans doute le plus grand bien et elle avait bien besoin de se changer les idées. Elle enfila ses ballerines avant d’enfiler une veste assez large, certes elle n’était pas la plus sexy avec mais au moins son ventre ne se voyait pas réellement. Elle en avait marre de voir le regard des passants sur son ventre, certains étaient choqués et d’autres la regardaient avec une lueur de pitié dans les yeux. Oui, elle était jeune mais ce n’était pas une raison pour la regarder aussi. Par moment, elle avait juste envie de leur sauter au coup et elle mettait cette soudaine colère sur le dos des hormones. Morgane écrivit un rapide mot à l’intention de sa cousine pour ne pas qu’elle s’inquiète si jamais elle rentrait du boulot avant l’heure et sortit en claquant la porte. Morgane commença à marcher en direction de la plus célèbre avenue de paris, elle ne logeait qu’à quelques mètres de celle-ci et adorait y aller surtout quand la nuit tombait. Elle marchait les mains dans les poches regardant tout ce qui l’entourait zigzaguant entre les personnes sauf qu’elle ne put éviter l’un d’entre eux et lui rentra littéralement dedans. « Oh, je suis vraiment désolée. » dit-elle légèrement embarrassée.  

     
code by lizzou × gifs by tumblr





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 21/08/2015
► paroles rapportées : 77
► célébrité : Tyler Posey
► nationalité : Française
► métier : En dernière année d'étude : Traducteur littéraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Dim 27 Sep - 23:46


Vouloir oublier quelqu'un,
ft. Morgane & Raphaël



c'est y penser tout le temps.
Raphaël avait repris depuis quelques jours le chemin de l'université. Si tout allait bien à la fin de cette année il aurait enfin le diplôme qu'il convoitait tant et pourrait commencer à bosser comme traducteur littéraire. Ce qu'il voulait faire depuis plusieurs années déjà. Il avait toujours été assez doué en cours et plus particulièrement pour l'apprentissage des langues. En même temps comme il tenait réellement à devenir traducteur, il se donnait tous les moyens pour réussir. Et puis il fallait bien avouer qu'il n'avait pas du tout de mal à apprendre une autre langue. À croire qu'il était fait pour ça...

Sans compter qu'il ne lésinait pas sur les moyens pour apprendre encore plus vite. La preuve pendant deux ans il était parti en Allemagne afin de mieux se familiariser avec la langue de ce pays. Durant toute cette période il s'était même fait embaucher comme serveur dans un café afin de pouvoir pratiquer tous les jours l'Allemand. Quant à ses études, il les avait continuées par correspondance. Tout ceci avait duré jusqu'à ce que son paternel lui demande de rentrer en France sans lui dire pourquoi. Il l'avait juste informé qu'il s'agissait de sa mère. Raph étant très loyal envers son père avait fait ce qu'il lui avait demandé. Et ce même si pour ça il avait dû se séparer de la fille qu'il avait rencontrée. Il l'avait fait à contre-coeur mais l'avait tout de même fait pour son père...

Il était donc de retour depuis quelques mois dans la capitale Française. Il n'avait pas tardé à reprendre ses bonnes vieilles habitudes envers son petit frère. Au grand dam de Bertrand qui devait subir tout ce que lui infligeait son aîné lorsqu'il était à la maison. La fin de journée de cours était arrivée pour le brun qui se dépêchait de ranger toutes ses affaires dans son sac. Il y avait des jours comme ça où les cours lui prenaient la tête et aujourd'hui c'était le cas. Du coup il était assez pressé de rentrer chez lui afin de pouvoir soit embêter son petit frère en passant ses nerfs sur lui, soit écouter de la musique bien à fond pour son plaisir personnel. Et puis si ça pouvait déranger son frère c'était encore mieux. Une fois ses affaires rangées, Mister Leroy avait enfilé son sac sur son dos et s'était hâté de rejoindre la sortie de l'université. Il avait un bon bout à faire à pied pour rentrer chez lui mais ça ne le dérangeait pas du tout puisqu'il avait l'habitude et puis il connaissait aussi quelques raccourcis histoire d'arriver plus vite à la maison.  

Sauf qu'à connaître le chemin par coeur, qu'il pourrait faire les yeux fermés, il n'avait pas fait attention devant lui une fois arrivé sur l'avenue des Champs-Élysées. A tel point qu'il avait foncé dans quelqu'un. Par chance ni lui ni l'autre personne n'étaient tombés. Quand il entendit une voix féminine il redressa la tête et on pouvait clairement voir la surprise sur son visage. "Mo... Morgane..." Il n'avait même pas reconnu sa voix. En même temps il n'y avait pas prêté plus attention que ça puisqu'il ne s'attendait absolument pas à la croiser ici en plein Paris alors que la dernière fois qu'ils s'étaient vus c'était dans l'Est de la France, non loin de la frontière Allemande. Tant bien que mal le jeune brun essayait de reprendre ses esprits. "Ça va rien de cassé ?" Avait demandé Raph en posant une main sur l'une des épaules de la jeune femme.

(c) made by panic!attack






►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Code dialogues:
 


Dernière édition par Raphaël Leroy le Mer 20 Jan - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 16/05/2015
► paroles rapportées : 230
► célébrité : la super cute danielle campbell
► nationalité : française && allemande
► métier : a quitté l'école à cause de sa grossesse mais souhaite devenir écrivain
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Ven 9 Oct - 17:54

❝ vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps. x morgane && raphaël ❞  
Morgane avait bien besoin de se changer les idées, avec sa grossesse, il lui arrivait souvent de déprimer. Surtout quand elle se trouvait comme aujourd’hui toute seule dans l’appartement de la famille Bonnet. Elle avait hâte que le futur bébé vienne au jour, au moins elle aurait de quoi s’occuper. Elle savait qu’un nouveau né demandait énormément d’attention et elle était bien décidée à montrer qu’elle pouvait être une super maman. Que ce soit à sa famille qui l’avait lâchement abandonné qu’à celle qui venait de la recueillir. Elle voulait leur montrer qu’elle pouvait se débrouiller toute seule. Et pourquoi pas, reprendre ses études après par correspondance afin d’obtenir un boulot et de commencer une nouvelle vie. Morgane s’était laissée quelques temps abattre, elle avait même songé à donner son enfant à l’adoption puis au fils des jours, elle avait changé d’avis. Sentir ce petit être bouger dans son ventre était juste magnifique, la première fois elle en avait eu les larmes aux yeux. C’était un moment magique à vivre puis une part d’elle se disait que l’enfant la reliait encore à Raphaël. Elle l’aimait autant qu’elle le détestait pour l’avoir fait souffrir. Il était parti sans jamais revenir, elle aurait eu besoin de lui pourtant. Mais il ne fallait pas qu’elle pense à lui, il fallait qu’elle tourne la page. Certes, ce nourrisson grandira sans doute sans son père biologique mais qui sait, peut-être qu’elle aura la chance de tomber amoureuse de nouveau un jour. Même si elle en doutait, le garçon était loin d’être facile à oublier.

Et à croire que c’était fait exprès, alors qu’elle pensait à lui, elle heurta un jeune homme et se figea au son de sa voix. Elle devait sûrement halluciner. Ce n’était pas lui. Pourtant, elle aurait pu la reconnaître entre mille. Elle leva les yeux pour regarder la personne bousculée et elle resta paralysée. Plusieurs questions tournaient dans sa tête et d’instinct, elle serra ses bras autour de son ventre. Par chance, elle avait choisi quelque chose de ample donc il ne pouvait guère deviner sa condition. On pourrait très bien croire qu’elle avait pris juste quelques kilos, rien de bien méchant. Sa bouche était devenue sèche et elle revint à elle quand elle sentit sa main sur son épaule. Elle se dégagea en vitesse lui jetant un regard noir. Hors de question qu’il la touche même si rien qu’avec son contact, son cœur avait fait un léger bond dans sa poitrine. « Oui ça va, merci de t’en soucier. » Elle avait préféré  éviter de répondre à sa deuxième question, de peur de lui rétorquer que oui il y avait quelque chose de cassé en elle, son cœur et par sa faute. Mais pour une fois, elle allait tenir sa langue dans sa poche. Morgane ne put s’empêcher de se dire qu’elle était maudite. Quelle était la probabilité qu’elle tombe sur lui alors qu’elle voulait juste s’aérer les idées ? Elle aurait surement mieux fait   de rester chez elle finalement. Elle se passa une main dans les cheveux, elle voulait fuir le plus vite possible de cet homme. Il fallait qu’elle se protège de lui, qu’elle protège son bébé. Et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il était resté comme dans ses souvenirs, toujours aussi séduisant. Toujours aussi hypnotisant. Elle serra fortement sa veste contre elle. « Je.. Je dois partir, désolé de t’avoir bousculé.. Je… » Fuir, c’était tout ce qu’elle voulait.


     
code by lizzou × gifs by tumblr





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 21/08/2015
► paroles rapportées : 77
► célébrité : Tyler Posey
► nationalité : Française
► métier : En dernière année d'étude : Traducteur littéraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Jeu 21 Jan - 0:10


Vouloir oublier quelqu'un,
ft. Morgane & Raphaël



c'est y penser tout le temps.
Le grand brun avait bien du mal à réaliser qu’il venait de retomber sur Morgane, la jeune femme avec qui il était sorti pendant quelques temps avant son retour en France. Jamais il n’aurait cru la voir ici à Paris alors qu’ils s’étaient connus en Allemagne et qu’à l’époque elle était chez sa tante. Il avait tellement de mal à y croire qu’il se demandait s’il n’était pas en train de rêver debout et éveillé. Pourtant non il ne dormait pas, il était bien là réveillé sur les Champs-Elysées. Tandis qu’il se demandait si elle ne s’était pas fait mal pendant la bousculade et qu’il avait posé une main sur son épaule, il remarqua bien vite qu’elle s’était vite dégagée afin de briser le contact. Ça lui faisait bizarre et il avait eu un peu de mal à déglutir mais il comprenait ou tout du moins imaginait qu’elle lui en voulait… Chose qu’il pouvait comprendre puisqu’il ne lui avait donné aucun signe de vie depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Il devait bien avouer qu’à sa place il l’aurait mal pris lui aussi… Seulement voilà avec les soucis de santé de sa mère, les cours à l’université et tout le reste, il s’était laissé déborder et n’avait pas pris le temps de lui écrire… Pourtant il aurait dû et il aurait pu mais il ne pensait pas la revoir et avait donc opté pour le silence radio, et ce même s’il tenait encore à elle. Mais il avait pensé que c’était mieux pour elle et puis il ne croyait pas vraiment aux relations longue distance, voilà pourquoi il avait agi comme ça avec elle.  

Il avait bien du mal à trouver quoi lui dire même s’il savait qu’il devrait certainement lui donner des explications. Après tout lui aurait aimé en avoir si on lui avait fait le même coup. « De rien… » Que pouvait-il bien lui dire de plus ? Il n’en savait franchement rien et puis il n’allait pas lui dire qu’il s’inquiétait pour elle… Elle lui aurait certainement rétorqué qu’il ne s’était pas inquiété ces dernières semaines et elle aurait eu raison par-dessus le marché… Le brun se sentait mal à l’aise, comme un gamin pris sur le fait au moment où il allait faire une bêtise. Et pourtant même s’il aurait pu être soulagé de la voir partir, il ne voulait pas qu’elle s’en aille. Et ce même s’il ne savait pas ce qu’ils allaient bien pouvoir se dire ou même s’il craignait de se prendre l’engueulade du siècle. « Non Morgane s’il te plait reste… » Il avait dit ça sur un ton presque suppliant afin qu’elle accepte plus facilement de rester avec lui. « On pourrait aller boire un café ou autre chose si tu veux dans l’un des bars de l’avenue ? » Après tout qui ne tente rien n’a rien ? Ben au moins le jeune homme ne regretterait pas d’avoir essayé de la retenir, même si ça ne marchait pas. Il avait tellement de questions à lui poser et il voulait lui expliquer pourquoi il était resté muet depuis son départ.  

(c) made by panic!attack






►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 16/05/2015
► paroles rapportées : 230
► célébrité : la super cute danielle campbell
► nationalité : française && allemande
► métier : a quitté l'école à cause de sa grossesse mais souhaite devenir écrivain
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Ven 22 Jan - 14:32

❝ vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps. x morgane && raphaël ❞  
Morgane avait l’impression de se retrouver dans un des nombreux rêves qu’elle avait fait depuis son départ d’alsace. Elle l’avait souvent imaginé, beaucoup trop souvent pour qu’elle puisse l’effacer de son esprit, comme si une partie d’elle ne voulait pas qu’elle l’oublie. De toute façon, tout la ramenait à lui. Et là, le voir en chair et en os, lui ramenait tous les souvenirs qu’elle avait en commun avec lui. Ainsi que la douleur qu’elle avait ressentie quand elle avait réalisé qu’elle ne le verrait plus. Qu’il était parti définitivement de sa vie. Elle avait cru en ses belles paroles et pourtant pour lui, elle ne devait être qu’une distraction. Une petite amourette de vacances. A cause de lui, elle avait tout perdu. Elle avait comme une boule à la gorge et elle ne voulait surtout pas montrer sa peine. Elle se renferma sur elle-même, pour se protéger mais aussi pour protéger le petit être qui grandissait dans son ventre. Elle était soulagée d’avoir choisi un manteau assez épais et qui cachait les rondeurs de son ventre qui ne laissait aucun doute à la raison. Sauf si on était vraiment idiot et qu’on pouvait penser qu’elle avait un peu trop abusé de la glace et de la pate à tartiner. Pourtant, Morgane était curieuse, elle voulait savoir ce qu’il faisait ici dans cette ville. Mais hors de question qu’elle lui pose la question, elle devait le fuir au plus vite. Il ne fallait pas qu’il ré-ouvre ses plaies qui avaient mis trop de temps à se fermer et qui étaient toujours en cours de cicatrisation. Elle se maudissait, elle n’aurait jamais dû finalement sortir ou alors pas toute seule. Là, elle devait le confronter face à face.

Une part d’elle voulait se jeter à son cou et pleurer toutes les larmes de son corps. Sûrement les hormones d’une femme enceinte. Et l’autre, de lui mettre une gifle pour qu’il souffre autant qu’elle avait souffert. Cela devait être encore ses hormones qui la travaillaient. Oui, Morgane avait le don de tout mettre sur le dos de sa condition de femme enceinte. Mais, il fallait qu’elle parte cependant alors qu’elle allait commencer à s’éloigner de lui, de son charme qui lui retournait la tête, elle entendit sa voix. Son cœur rata un battement. Elle le regarda presque tristement et secoua la tête. « Pourquoi je resterais ? » Sachant que tu finirais par partir ne put-elle s’empêcher d’ajouter dans sa tête. Elle ne voulait pas de nouveau souffrir. C’était beaucoup trop douloureux et il ne devait surtout pas découvrir son secret. Il devait continuer d’ignorer la raison qui l’avait poussé à venir à Paris. « Je.. Je ne peux pas. J’ai quelqu’un qui m’attends. » Mensonge, cela devait être écrit en gros sur son front. Mais alors qu’elle allait reprendre sa marche, son bébé se révolta un peu contre elle. Il lui donna un léger coup de pied comme pour lui donner son avis sur sa fuite. « Aïe… » gémit-elle en posant une main sur son ventre, une légère grimace de douleur sur le visage. C’était bien le moment qu’il se manifeste, elle se courba un peu en avant, essayant de ne pas montrer sa douleur. Décidément, l’enfant qu’elle portait soit était vraiment caractériel soit il allait devenir un boxeur professionnel quand il serait plus grand.

     
code by lizzou × gifs by tumblr





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 21/08/2015
► paroles rapportées : 77
► célébrité : Tyler Posey
► nationalité : Française
► métier : En dernière année d'étude : Traducteur littéraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Mar 2 Fév - 21:44


Vouloir oublier quelqu'un,
ft. Morgane & Raphaël



c'est y penser tout le temps.
Raphaël qui n'était pas d'ordinaire timide ou à être gêné l'était pourtant là... Mais c'était sûrement dû au fait qu'il ne savait pas comment agir avec Morgane. Jamais il n'aurait pensé la revoir et là la voir devant lui le chamboulait grandement. D'une part parce qu'il avait vraiment eu des sentiments pour elle lorsqu'il était en couple avec elle... Mais aussi parce qu'il savait qu'il avait mal agi avec elle après son départ et pour le coup là il se sentait vraiment c**. Il aurait peut-être dû jouer cartes sur table avec elle à l'époque et lui dire pourquoi il devait partir précipitamment. Certes sur le coup il ne savait pas vraiment pour quelles raisons il devait revenir sur Paris, en dehors du fait que ça avait un rapport avec sa mère. Alors lui avait-il vraiment menti ? Probablement que non. Il lui avait également dit qu'ils se retrouveraient. Sur le moment il pensait sincèrement pouvoir revenir en Allemagne mais ce qu'il avait appris à son retour en France avait totalement changé la donne et en revanche c'était là qu'il aurait dû la contacter pour lui expliquer tout et lui avouer qu'il ne savait pas du tout quand il retournerait en Allemagne, ni même s'il pourrait y retourner un jour... Tout comme il aurait dû lui avouer le fait qu'il ne croyait pas aux relations longue distance. Mais voilà à l'époque il avait manqué de courage. Peut-être parce qu'il savait que s'il l'appelait, il aurait flanché et n'aurait pas réussi à rompre. Et cela n'aurait pas été une bonne chose ni pour Morgane qui aurait espéré son retour en Allemagne ni pour lui... Mais le passé est le passé et malheureusement pour Mister Leroy on ne peut pas revenir en arrière. Alors maintenant il n'aurait plus qu'à assumer ses erreurs...

Alors que la brunette voulait partir, le jeune homme essayait de la retenir, peut-être maladroitement mais il essayait. Lorsqu'il était avec elle, il avait l'impression de ne plus être le même Raphaël, complètement différent de celui que les autres connaissent... Tandis qu'elle lui avait demandé pourquoi elle resterait, il n'avait rien trouvé de mieux à dire que de lui proposer de boire un verre quelque part. Il était déçu de voir qu'elle voulait vraiment partir et tenait vraiment à ce qu'elle reste avec lui. Cette fois il voulait être franc avec elle et tenait à tout lui expliquer. Même si c'était sûrement déjà trop tard... De plus il se demandait qui pouvait bien attendre la jeune femme mais il n'allait pas se montrer jaloux. Après tout ce droit ne lui était plus accordé... De ce fait, il ne l'avait pas interrogé même s'il aurait aimé savoir si elle s'était trouvé un nouveau petit-ami ou non. Parce que même si c'était lui qui avait fait le choix de s'éloigner, il n'avait pas pu se résoudre à rencontrer quelqu'un d'autre. Comme s'il se l'était interdit pour se punir de son comportement envers Morgane.

Alors que le brun pensait que cette fois c'était cuit, il entendit la jeune femme pousser un petit cri et se hâta de la rejoindre pour être sûr que tout allait bien. Il attrapa doucement son bras et lui releva la tête pour qu'elle le regarde franchement. "Morgane, tu m'inquiètes là... Qu'est-ce qui se passe ? Et ne me dis pas rien, je ne te croirais pas ! Je t'ai fait mal en te bousculant c'est ça ?" Étant réellement inquiet pour elle, il lâcha son visage et sans lui demander son accord, il attrapa sa main et l'entraîna sur un banc qui était non loin d'eux afin que la jeune femme puisse s'asseoir. "Ok je suppose que tu m'en veux et je peux le comprendre... Mais tu t’assoies parce que je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose et ce même si tu me détestes..." Non il ne se voilait pas du tout la face et pensait vraiment ce qu'il lui disait. Tout en lâchant sa main sans pour autant la quitter du regard Raphaël prit de nouveau la parole. "Je ne voulais pas que tu partes parce que j'ai des choses à t'avouer Morgane et j'aimerais vraiment que tu m'écoutes..." Il ne savait pas du tout si elle allait l'envoyer balader ou accepter de l'écouter mais en tout cas il espérait vraiment que ça serait le second cas qui l'emporterait car il tenait vraiment à être honnête envers elle maintenant qu'il l'avait retrouvée par hasard dans les rues de la capitale.   

(c) made by panic!attack






►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin on te surveille ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 16/05/2015
► paroles rapportées : 230
► célébrité : la super cute danielle campbell
► nationalité : française && allemande
► métier : a quitté l'école à cause de sa grossesse mais souhaite devenir écrivain
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Ven 5 Fév - 18:05

❝ vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps. x morgane && raphaël ❞  
Morgane ne s’attendait pas à le croiser dans la ville, elle ne savait pas comment réagir. Une part d’elle voulait prendre la fuite le plus vite possible, ne pas le regarder et l’oublier. Tandis que l’autre voulait entendre de nouveau le son de sa voix. Es ce qu’elle était folle ? Sûrement oui. Après tout, il avait joué avec son cœur. Elle était tombée amoureuse de lui, follement. Il avait été son premier amour. Avec lui, elle s’était sentie libre, elle avait oublié l’éducation que ses parents avaient instaurée et était tombée naïvement tombée dans ses bras. A cause de lui, elle avait eu le cœur brisé mais aussi, elle avait vu sa petite vie de petite fille gâtée s’évaporer en un claquement de doigt. Elle était tombée enceinte et le moins qu’on puisse dire, c’était que la nouvelle n’avait guère plu à son père. Et depuis ce jour, elle vivait à Paris. Elle espérait qu’il ne lui pose pas de questions sur sa présence dans la capitale. Après tout, elle était alsacienne de base, donc c’était étonnant surtout sachant son âge. Après tout, elle serait entrain de passer son bac si elle n’avait pas eu un léger problème. Quoi qu’elle aurait pu reprendre les cours à son arrivée à Paris mais elle n’avait pas eu le courage. Quand elle avait débarqué ici, elle était perdue, le cœur en miette d’avoir tout perdu. Morgane ne comptait plus le nombre de nuit qu’elle avait passé à pleurer seule dans sa chambre. La seule présence qui la réconfortait, c’était celle du petit être qui bougeait parfois dans son ventre comme pour lui dire qu’elle n’était pas seule. Qu’il était là et que contrairement aux autres, il ne l’abandonnerait pas.

La jeune fille ignorait encore le sexe du bébé, elle avait toujours refusé de le voir lors des échographies. Elle redoutait cet instant, elle redoutait que ce soit un garçon et qu’il ressemble trait pour trait à son père. Si c’était sa copie conforme, elle ne pourrait jamais tourner la page, elle le savait parfaitement. Et elle en avait confirmation juste aujourd’hui. Il suffisait qu’elle le croise dans la rue, même en colère et énervée contre lui, pour que son cœur se mette à battre la chamade. Morgane ne pouvait s’empêcher de penser au passé, des bons moments qu’elle avait pu partager avec le jeune homme. Tant de questions tournaient dans sa tête, elle aurait aimé savoir la cause de son abandon. Pourquoi il l’avait laissé sans nouvelles ? Es ce qu’elle n’avait été qu’un amusement pour lui ou c’était vraiment sérieux ? Elle avait du mal à contenir son émotion et la douleur qu’elle ressentit d’un coup au ventre, la fit plier légèrement. Elle essaya de le masquer pour ne pas qu’il cherche plus d’explications. Raté. Elle le laissa l’emmener sur un banc où elle s’installa en poussant un soupire de soulagement. Elle devait admettre que cela lui faisait du bien. Traite de bébé. Faut croire qu’il voulait montrer sa présence à son paternel mais ça il en était hors de question. Il risquerait de péter un câble ou bien de dire que ce n’était pas de lui. Ou alors chose étonnante d’assumer mais non elle n’était pas prête pour ça.

Elle se passa une main dans les cheveux avant de lui répondre, reprenant son souffle. « Il ne se passe rien, juste une crampe à l’estomac, ça va passer, c’est tout. Tu n’as pas besoin de te sentir coupable ni de faire croire que tu t’en préoccupes. C’est rien comparé à ce que j’ai pu ressentir auparavant. » Et bam, elle n’avait pas pu s’empêcher de lui sous-entendre qu’il l’avait fait souffrir. La jeune femme caressa doucement son ventre avant de lever les yeux au ciel. Elle n’aurait pas dû sortir, elle n’était pas aussi forte et solide qu’elle le montrait. Même si elle tentait de rester sans émotions devant lui, en elle c’était le bazar le plus complet. « Ah oui et qu’est ce que tu veux vraiment m’avouer hein ? Tu veux peut-être me dire que tu es désolée, que tu avais étrangement perdu mon numéro et c’est pour ça que je n’ai pas eu de nouvelles de toi ? Ou bien tout ça n’était qu’un mensonge ? Tu as bien dû rire en rentrant chez toi… Tu as dû t’en venter non ? La pauvre petite allemande qui est tombée sous ton charme. Pathétique… » Elle l’était vraiment, elle n’arrivait même plus à empêcher les larmes de couler. Elle les essuya avec le revers de sa manche. « Tu ne peux pas me demander de t’écouter… pas après tout ça. On aurait jamais dû se recroiser.. »


     
code by lizzou × gifs by tumblr





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous délaissent ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 21/08/2015
► paroles rapportées : 77
► célébrité : Tyler Posey
► nationalité : Française
► métier : En dernière année d'étude : Traducteur littéraire
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   Mer 17 Aoû - 23:00


Vouloir oublier quelqu'un,
ft. Morgane & Raphaël



c'est y penser tout le temps.
Raphaël contrairement à ce qu’on aurait pu penser était vraiment inquiet pour la brunette qui semblait ne pas se sentir bien. Et là il se fichait carrément du fait qu’elle devait sûrement lui en vouloir pour le mal qu’il lui avait fait en la laissant sans nouvelles de lui. Tout ce qui comptait là de suite c’était qu’elle aille bien. C’était donc sans son consentement qu’il l’avait entraînée avec lui sur un banc proche d’eux afin qu’elle puisse s’asseoir et se poser un peu. La brunette répondit enfin aux questions que Raph lui avait posées et bien qu’il se doutait qu’il l’avait fait souffrir, cette fois il en avait la confirmation. Bien qu’il était quelque peu soulagé de savoir qu’elle avait juste un peu mal à l’estomac.  Cependant ce que Morgane pensait de lui, lui faisait mal au cœur mais il savait qu’il récoltait seulement ce qu’il avait mérité. Il ravala difficilement sa salive et n’osa plus affronter son regard. « Ça ne devait pas se passer comme ça. Je n’ai jamais voulu te faire souffrir… J’en suis désolé Morgane. » Mister Leroy se doutait bien qu’elle n’accepterait point ses excuses mais il lui parlait à cœur ouvert. D’ailleurs il comptait lui en dire plus et le lui avait fait savoir mais une fois de plus elle réagissait mal. Ce qu’il pouvait très bien comprendre.

Voir Morgane lui balancer au visage tout ce qu’elle pensait de lui lui faisait un mal de chien mais la voir en larmes c’était encore pire… Raph vint s’asseoir sur le banc, pas trop près d’elle pour ne pas qu’elle veuille s’enfuir. S’il s’écoutait il la prendrait dans ses bras mais il se retenait pour elle. Parce qu’il savait qu’il avait merdé et qu’il n’avait pas fait le bon choix à l’époque en ne cherchant pas à la recontacter après son retour sur Paris. Elle ne voulait pas l’écouter et bien tant pis parce qu’il allait quand même lui expliquer et si elle l’écoutait tant mieux. Si elle ne l’écoutait pas ou continuait à le détester, ça serait vraiment dommage mais au moins il lui aurait enfin dit toute la vérité. Même si le fait qu’elle lui ait dit qu’ils n’auraient jamais dû se recroiser venait de lui faire l’effet d’un coup de poignard en plein cœur. « Que tu le veuilles ou non je tiens à m’expliquer… Crois-le ou non mais oui je suis sincèrement désolé que tu aies souffert par ma faute. Et non je ne me suis vanté de rien du tout… Je n’ai même parlé de toi à personne…» Encore une fois il était vraiment sincère avec elle puisque jamais il n’avait parlé d’elle à quiconque. Pas même à ses amis les plus proches.

Après quelques instants où il fut plongé dans ses souvenirs il reprit la parole en soupirant ne sachant pas trop par quoi commencer. Il se releva du banc et fit les cent pas devant Morgane tout en s’exprimant. « J’ai dû rentrer en France sur demande de mon père. Je savais que ça avait un rapport avec ma mère mais il avait refusé de m’en dire plus au téléphone. C’est en arrivant à Paris que j’ai su que ma mère était gravement malade du cœur. Elle était sur le point de mourir… Mais par chance elle a pu bénéficier d’un nouveau cœur, je t’épargnerai les détails… Mais comme pour l’instant elle est encore assez faible je ne pouvais pas retourner en Allemagne même si je le voulais. » Parler de tout ça le chamboulait un peu même s’il jouait toujours au fort devant les autres et qu’il ne montrait rien, gardant tout pour lui. « Et oui j’aurais dû te prévenir, j’aurais pu mais cela aurait impliqué qu’on aurait dû avoir une relation longue distance et je ne crois pas du tout à ces trucs-là. De plus ça aurait servi à quoi ? À part nous faire souffrir tous les deux chacun de notre côté ? Du coup j’ai pensé que ça serait mieux ainsi… Même si visiblement je me suis trompé puisque tu as souffert de mon silence… » Et là pour le coup il s’en voulait vraiment mais ne voyait pas du tout ce qu’il pourrait faire de plus dorénavant. Quoi qu'en y réfléchissant bien il avait autre chose à lui dire. « J'ai toujours été sincère avec toi Morgane du début à la fin. Je pensais vraiment pouvoir revenir vite. Mais quand j'ai vu ce qui se passait pour ma mère, je n'ai pas pu les laisser mon père et elle... Et quand j'ai compris que ça ne passerait pas du jour au lendemain j'ai tout simplement été lâche. Car je savais que si je te contactais je ne pourrais me résoudre à te dire que les relations longue distance ne sont pas faîtes pour moi... » 

(c) made by panic!attack






►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations
me contacter

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.   

Revenir en haut Aller en bas
 

raphaël; vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
memories in the city :: BIENVENUE A PARIS :: 6ème arrondissement au 10ème :: Avenue des Champs-Élysées-