Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  if we ever meet again (davkas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ceux qui nous ont oubliés ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/01/2016
► paroles rapportées : 27
► célébrité : jack falahee mais pas encore sûr !
► âge : 26
► nationalité : française
► métier : journaliste
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: if we ever meet again (davkas)    Lun 18 Jan - 15:35


❝  if we ever meet again. ❞
- david & loukas -
Won't let you get away (say if we ever meet again) This freefall (ahh), got me so (ohh), kiss me all night. Don't ever let me go. I'll never be the same. (if we ever meet again) Oohh, oohh say if we ever meet again.
Assis sur une chaise face au bureau de son patron, un jeune blond écoutait sans dire un mot les consignes de celui-ci. Il lui confiait un article à écrire, en temps normal, Loukas se serait senti fier et aurait fais de son mieux pour satisfaire son patron qui n’était pas des plus faciles. Mais le sujet ne l’inspirait vraiment pas. Il devait aller interviewer un top modèle et ce n’était guère ce qu’il préférait. Surtout qu’il avait dû regarder quelques passages avant afin de savoir qui était cet illustre inconnu. Certes, il devait admettre qu’il était plutôt pas mal mais faire un article que sur lui, es ce que ce n’était pas exagéré ? Il avait osé le demander à son boss la première fois et il était parti dans des explications et finalement il avait perdu l’attention de Lou. Il allait lui écrire ce fichu article et il serait tellement bien qu’il lui donnerait des sujets plus intéressants. Du moins, il l’espérait parce que pour le moment, il n’était pas le grand journaliste qu’il souhaitait être. Loukas sortit de ses pensées quand il entendit son patron lui dire qu’il pouvait gentiment sortir de son bureau, qu’il avait du pain sur la planche. A peine sorti de celui-ci, il ne put retenir le soupir le plus long du monde avant de se diriger vers son propre bureau. Bureau en bazar, plusieurs fiches traînaient dessus mais au moins il s’y retrouvait, il y avait même quelques photos du dis garçon qu’il devait rencontrer dans quelques heures. Son patron avait été clair, aucun retard ne serait toléré. Et pour une fois, il allait respecter cette consigne, il ne voulait pas perdre son job. Il avait eu dû mal à l’obtenir. Engager quelqu’un qui n’avait pas d’expérience hormis le journal de son lycée et université, c’était risqué alors il ne voulait pas non plus décevoir son patron même si celui-ci était un idiot complet. Loukas rangea ses affaires dans son sac, rapidement puis quitta son lieu de travail afin de se rendre au studio. Il voulait prendre un peu d’avance et il allait pouvoir s’arrêter pour manger quelque chose en route. Son estomac réclamait des aliments, il faut dire qu’il n’avait que du café dans le ventre depuis ce matin, et encore son repas de la veille n’avait guère été très consistant. Il n’arrivait pas à manger. Dès qu’il portait sa fourchette à sa bouche, il y avait un blocage et s’il avait le malheur de se regarder dans le miroir, c’était fichu pour lui.

Du coup, alors qu’il approchait de l’endroit du rendez-vous, il se prit un simple café. Au moins la chaleur de celui-ci lui brûla légèrement la gorge et lui remplit un peu l’estomac. Cela allait éviter qu’il se mette à faire du bruit en plein interview. Il aurait bien al honte sinon. Il se passa une rapide main dans les cheveux vérifiant qu’il avait toutes ses affaires. Il avait pris son magnéto afin d’enregistrer celui-ci malgré les notes qu’il allait prendre. Il ne voulait rien manquer niveau détail surtout que son boss lui avait bien ordonné d’avoir de l’exclusif. Prenant son métier à cœur, il avait feuilleté rapidement ses anciennes interviews et rayées quelques questions qui avaient déjà été posées. Pas besoin de toujours demander la même chose. Jetant son gobelet dans une poubelle, il poussa la porte du studio, croisant le regard de différentes personnes. Un vigile sûrement s’approcha de lui. Vu sa taille, Loukas sut qu’il avait raison, cela ne pouvait guère être un mannequin, il ne ferait sûrement qu’une bouchée de lui rien qu’avec une main. Il lui montra alors sa carte de presse et lui annonça qu’il était attendu par Monsieur Mars. Il lui fit un signe de tête et le conduisit devant une porte. La salle du maquillage. Il secoua la tête pour le remercier et frappa à la porte, en attendant qu’on lui dise d’entrer ou qu’on lui ouvre la porte tout simplement.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous ont oubliés ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/01/2016
► paroles rapportées : 53
► célébrité : Sexy Cody Saintgnue
► âge : 22
► nationalité : Française
► métier : Modèle photo & ex star de la tv réalité
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: if we ever meet again (davkas)    Lun 18 Jan - 17:24




Studio
photos
Loukas & David
xxx
« If we ever meet again »David ce matin avait dû se lever tôt puisqu'il avait plusieurs shootings photo aujourd'hui ainsi que plusieurs interviews. Les shootings ça il n'y avait pas de problème, il adorait en faire mais alors parler avec les journalistes ce n'était vraiment pas sa came. Malgré tout il se pliait à ce que son agent lui demandait de faire. Et ce même si ça ne lui plaisait pas toujours. Le jeune homme était déjà présent au studio photos depuis un bon moment où il avait déjà eu plusieurs séances photos. Là il était plus ou moins en pause puisqu'il était dans la loge maquillage en compagnie de l'une des maquilleuses qui était devenue une très bonne amie à lui à qui il aimait se confier. Pour cause ils se connaissaient depuis plusieurs années maintenant et se voyaient même en dehors du travail parfois. Alors qu'il ne portait qu'un jean sur lui et que la jeune femme était en train de s'occuper de le maquiller, ils entendirent toquer à la porte et Dav soupira. Son amie le regarda bizarrement et sans qu'elle ne lui dise le moindre mot il savait ce qu'elle pensait. "C'est rien juste un journaliste encore qui doit venir..." "Tu veux que j'aille ouvrir ?" "Ouais s'il te plait. De toute façon c'est pas comme si j'avais le choix..." Elle lui tapota doucement l'épaule avant de partir en direction de la porte. David ne connaissait pas l'identité du journaliste qui devait venir mais il n'allait plus tarder à le savoir et lorsque son amie ouvrit la porte et se décala pour laisser entrer le journaliste, le sang du garçon ne fit qu'un tour. Il ne l'avait pas vu depuis des années et pourtant il reconnaissait ce visage et cette allure comme si la dernière fois qu'il l'avait vu était hier. Certes il avait quelque peu vieilli mais dans le fond il n'avait pas tellement changé contrairement à lui qui était passé du petit gros au jeune homme plutôt mince.

N'ayant pas du tout envie de le voir et encore moins de lui parler, Dav se leva de son fauteuil et attrapa son téléphone pour composer le numéro de son agent. Par chance ce dernier ne mit pas longtemps à décrocher. "Ouais Jerry c'est moi David... C'est quoi ce plan que tu m'as monté ?" "De quel plan tu parles David ?" "Le journaliste que tu m'as envoyé." "Ouais ben quoi ? Il te plait pas ?" "Non pas vraiment ! T'aurais pu m'envoyer n'importe lequel mais pas celui-là ! C'est hors de question que je lui adresse la parole !" "David tu m'emmerdes, fais ton boulot et c'est tout !" "Non mais att..." Il n'avait pas eu le temps de protester plus longtemps que son agent lui avait déjà raccroché au nez. David était furieux et souffla un grand coup, se retenant de balancer son téléphone contre le mur. Il reporta son attention vers son amie et le journaliste. Il remarqua le regard de la maquilleuse qui se posait pas mal de questions. "Laisse tomber ma belle..." Cependant elle ne l'écouta pas et tandis qu'il retournait se jeter dans son fauteuil elle vint se mettre près de lui et lui glissa à l'oreille. "Qu'est-ce qui se passe David ?" "Longue histoire ma belle... Je t'expliquerai plus tard." "Ok..." Elle semblait déçue qu'il ne veuille pas lui en dire plus mais ce n'était pas le bon moment pour parler de tout ça. En soupirant il posa son téléphone devant lui puis se tourna vers le journaliste et lui dit. "Bonjour Loukas, puisque je n'ai pas d'autre choix que de répondre à tes questions vas-y balances et qu'on en finisse au plus vite..." En effet le jeune homme n'avait pas envie que cette interview dure trop longtemps. Déjà que ce n'était pas son truc d'habitude mais là c'était encore pire en la présence du brun. Pourquoi fallait-il que son passé lui revienne en pleine figure comme le ferait un boomerang ? Il se le demandait et soupira doucement une nouvelle fois tandis que la maquilleuse s'était déjà remise au travail alors que lui revoyait des flashs de son passé.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous ont oubliés ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/01/2016
► paroles rapportées : 27
► célébrité : jack falahee mais pas encore sûr !
► âge : 26
► nationalité : française
► métier : journaliste
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: if we ever meet again (davkas)    Lun 18 Jan - 18:11


❝  if we ever meet again. ❞
- david & loukas -
Won't let you get away (say if we ever meet again) This freefall (ahh), got me so (ohh), kiss me all night. Don't ever let me go. I'll never be the same. (if we ever meet again) Oohh, oohh say if we ever meet again.
Le blondinet était un peu stressé, c’était toujours comme ça avec lui. Même s’il adorait son métier, il ne pouvait s’empêcher d’avoir un nœud au creux de l’estomac à chaque fois qu’il devait interviewer une personnalité. Mais il devait reconnaître que son patron n’était guère sympathique avec lui, il aurait pu tout de même faire un effort sur le sujet. Un ancien joueur de téléréalité, cela lui semblait tellement basique et inintéressant au possible. Certes, il avait pu voir aux cours de ses recherches quelques shoots du jeune roux et ainsi constater qu’il était plutôt pas mal. Mais bon, de là à faire un article sur lui, il y allait un peu fort surtout que pour Loukas, les célébrités ce n’était pas vraiment le domaine qui le passionnait. Lui, il voulait pouvoir voyager et voir le monde entier. C’était son rêve mais avant il devait surmonter les obstacles et se faire connaître. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux devant la porte. Il se donnait mentalement du courage, il espérait que le jeune homme ne soit pas quelqu’un imbu de sa personne et qui ne le traiterait pas comme un chien. Il détestait ces personnalités qui prenaient la grosse tête et il allait se faire un plaisir de le remettre à sa place s’il le prenait de haut. Quoi que ce ne fût peut-être pas une bonne idée s’il tenait à garder son job murmura une petite voix dans sa voix. Son cœur manqua un battement quand la porte s’ouvrit. Une jeune femme lui ouvrit la porte et il se présenta avec un sourire aimable, lui montrant sa carte de presse. Lorsqu’elle se décala pour le laisser passer, Loukas la remercia d’un signe de tête. Elle avait l’air d’être gentille puis son regard se posa sur le roux. Le jeune homme n’avait guère de préférence que ce soit niveau filles ou niveau garçon mais il devait admettre qu’entre les shoots et un face à face, il y avait un sacré différence.

Loukas ne put s’empêcher de froncer les sourcils en le voyant sortir son téléphone de ses poches et appelle son agent. Et lorsqu’il parla de lui, il ne put que lever un sourcil interrogateur. Apparemment, il avait une dent contre lui alors qu’il n’avait même pas encore ouvert la bouche. Qu’est ce qu’il avait celui-ci ? Il ne le connaissait même pas. Il se retint de soupirer, gardant une attitude professionnelle, serrant son badge de presse comme pour se calmer alors que le roux se dirigeait de nouveau vers son fauteuil. La maquilleuse s’approcha de lui et reprit son travail tandis que David prenait la parole. Il fut surpris et ne le cacha pas quand il prononça son prénom. D’où il le connaissait ? Il ne se souvenait pas l’avoir rencontré et même en le fixant, son visage ne lui disait rien. Enfin vaguement mais il ne se souvenait pas où. Il marque un temps d’arrêt avant que sa curiosité ne prenne le dessus sur son interview. « Hum.. Excusez-moi mais d’où vous me connaissez ? Je ne me souviens pas vous avoir déjà rencontré… » dit-il en le fixant. Cela le perturbait de savoir que lui semblait le connaître et ne pas l’apprécier alors que lui n’avait pas vraiment le souvenir du roux. Une ancienne conquête de soirée qu’il aurait oubliée de rappeler après avoir fui dans la nuit ? Non, il s’en souviendrait tout même sauf s’il avait bu et que sa mémoire avait décidé de faire défaut. « Je ne sais pas ce que j’ai bien pu vous faire mais mon patron m’a envoyé ici pour faire un article de vous et je n’ai pas envie de le décevoir ni de perdre mon job. Je souhaite juste que cette entrevue se passe correctement quoi qu’il se soit passé. » Et dont je n’ai aucun souvenir se retint-il d’ajouter. Diable que cela l’agaçait de ne pas savoir.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous ont oubliés ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/01/2016
► paroles rapportées : 53
► célébrité : Sexy Cody Saintgnue
► âge : 22
► nationalité : Française
► métier : Modèle photo & ex star de la tv réalité
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: if we ever meet again (davkas)    Jeu 28 Juil - 3:34




Studio
photos
Loukas & David
xxx
« If we ever meet again »David aurait bien aimé ne jamais revoir son premier coup de cœur. Celui qui lui avait fait un mal de chien en lui faisant comprendre qu’il n’y aurait jamais rien entre eux et qu’il n’était pas du tout à son goût. Ah ça on ne pouvait pas reprocher à Loukas sa franchise. Le message avait été très clair à l’époque, il n’aimait pas les gros et ça Dav se l’était pris en pleine face. De plus ça ne s’était pas arrêté là puisque beaucoup d’élèves avaient assisté à la scène et que le collégien à l’époque avait subi encore plus de railleries qu’à l’accoutumée. Tous ces vilains souvenirs étaient remontés à la surface à la minute même où il avait vu le journaliste entrer dans la loge. Le modèle photo l’avait clairement reconnu malgré les années qui étaient passées. Sauf qu’apparemment l’autre garçon ne l’avait pas reconnu. David soupira et ferma les yeux quelques instants. Il ne savait pas s’il devait mal prendre le fait qu’il ne le reconnaisse pas et ne se souvienne même pas de son nom ou s’il devait plutôt en être content car ça voulait dire qu’il avait bien changé physiquement et qu’il n’avait plus ce physique disgracieux qui lui avait joué bien des tours durant son parcours scolaire. Alors qu’il allait lui lancer une réplique bien cinglante il n’en eut guère le temps puisque Loukas continuait à lui parler. Visiblement il ne se souvenait plus du tout de lui. Et là tout ce qu’il voulait c’était réussir à faire sa fichue interview dont David se fichait complètement.

Cependant il pouvait comprendre que l’autre n’ait pas envie de perdre son job. Il soupira à nouveau avant de se décider à répondre. Et ce même si ça ravivait de douloureux souvenirs qu’il aurait préféré oublier… « Mon nom ne te dit vraiment rien ? David Mars ? Rien, vraiment ? » Il l’observa et essaya de voir dans son regard si une bribe de souvenirs semblait revenir mais il n’y décelait absolument rien ou alors l’autre cachait bien ses émotions. « Très bien… Si je te parle du collège ? Ça te parle un peu plus ? » Cette fois il n’attendait pas vraiment de réponse mais prit tout de même quelques secondes avant de continuer car ce n’était vraiment pas un sujet facile pour lui. « En fait je suis le petit gros que tu as envoyé bouler le jour où il est venu te trouver pour te dire que tu lui plaisais beaucoup… Et oui c’est à moi que tu as mis le râteau du siècle. Tu sais le petit gros qui était déjà la risée de pas mal de monde… Enfin gros… Je l’étais déjà moins qu’à l’école primaire mais à croire que ce n’était pas suffisant aux yeux des autres… Et clairement pas aux tiens non plus… » À nouveau un soupir avait franchi les lèvres du jeune homme. Et sa maquilleuse avait dû se rendre compte que les deux hommes avaient besoin d’avoir une discussion sans personne puisqu’elle avait décidé d’arrêter de le maquiller. « David, je… Je vous laisse. Je repasserai une fois que vous aurez terminé votre interview. » « Pas de souci ma belle, à toute. » Le jeune homme regarda son amie partir. Il fallait bien l’avouer, il avait eu beaucoup de mal à parler de tout ça devant elle mais il ne s’était pas senti capable de lui demander de sortir. Il avait eu peur qu’elle le prenne mal ou même qu’elle se fasse engueuler par son patron pour n’avoir pas terminé son travail.

Une fois qu’ils furent seuls Loukas et lui, il se tourna complètement vers lui cette fois puisqu’il n’avait plus besoin de se faire maquiller pour le moment. Il affronta le regard du brun et lui dit. « Malgré que je ne te cache pas avoir beaucoup souffert à l’époque au point de changer de collège, je ne te ferai pas avoir d’ennui avec ton patron. Je ne suis pas comme ça… Même si je te cache pas que tout à l’heure j’ai bien songé à ne pas du tout t’adresser la parole en te voyant passer la porte. Mais bon tu ne fais que ton boulot et moi le mien. » En effet s’il avait pu éviter cet entretien, il l’aurait fait bien volontiers mais ils n’avaient pas le choix ni l’un ni l’autre. « Donc je t’écoute, tu peux poser tes questions. » Il espérait cependant que l’autre ne s’amuserait pas à parler dans son article de cet événement de leur passé commun. Il pouvait bien parler de ce qu’il voulait mais il ne tenait pas à ce qu’il parle de ce fameux râteau qu’il s’était pris au collège.
© 2981 12289 0





►◄►◄►◄►◄►◄►◄

David & Alec
...


Code:
[b][color=#996633]"Bla bla bla"[/color] [/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceux qui nous ont oubliés ♥
avatar
Informations
► à Paris depuis ? : 14/01/2016
► paroles rapportées : 27
► célébrité : jack falahee mais pas encore sûr !
► âge : 26
► nationalité : française
► métier : journaliste
me contacter
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: if we ever meet again (davkas)    Lun 21 Nov - 15:59


❝  if we ever meet again. ❞
- david & loukas -
Won't let you get away (say if we ever meet again) This freefall (ahh), got me so (ohh), kiss me all night. Don't ever let me go. I'll never be the same. (if we ever meet again) Oohh, oohh say if we ever meet again.
Lui qui pensait pouvoir faire son boulot tranquille, il se retrouvait légèrement agressé par une personne qu’il ne connaissait pas. Ou alors il ne s’en souvenait pas parce que celui-ci avait l’air de le connaître. Es ce qu’il ne faisait pas erreur sur la personne ? C’était son premier vrai grand article alors il ne pouvait pas être tombé sur lui une première fois dans une interview. Puis Loukas faisait toujours attention à ce qu’il disait, il savait que sa place ne tenait qu’à un fil étant un petit nouveau dans le métier. Son patron ne perdrait pas une occasion pour le mettre à la porte sans le regretter. Et avec cet article, il espérait pouvoir lui montrer son talent et ainsi lui clouer le bec. Mais il semblerait que cela ne soit plus difficile que prévu. Il se passa une main dans les cheveux alors qu’il regardait fixement l’autre garçon. Certes, il avait un visage qui lui semblait familier mais il m’était ça sur le compte de sa célébrité. Il avait sûrement déjà du le voir dans un magasine ce qui expliquerait pourquoi il lui disait quelqu’un. Ou alors, c’était une de ses anciennes conquêtes ? Non, Loukas s’en serait sûrement souvenu. Un physique pareil, cela ne pouvait guère s’oublier. Du coup, sa question était toujours sans réponse. Il avait beau faire tourner son cerveau à plein régime, c’était le néant le plus absolu. Surtout qu’il connaissait son prénom. Il se retint de pousser un cri de frustration, cette histoire allait lui causer des cheveux blancs.

Soupirant, il se passa une main dans les cheveux. A son avis, il pouvait dire adieu à son job, il allait devoir en chercher un autre. Qu’est ce qu’il allait pouvoir dire à son colocataire quand le loyer arrivera et qu’il ne pourra pas financer sa part ? Diable, il allait sûrement se retrouver dehors, sans sous. Tout ça parce qu’une célébrité l’avait reconnu et ne l’aimait pas. Cool sa vie. Elle était déjà en partie nulle mais là, s’il perdait sa raison de vivre, c’était fichu. Lorsqu’il se présenta de nouveau, il secoua les épaules. Son nom devait vraiment le percuter ? Ses sourcils se froncèrent quand il se mit à parler du collège. Ils se connaissaient de là ? A cette époque, il était vraiment dans une mauvaise phase. Le physique était vraiment important pour lui ayant lui-même des difficultés avec le sien. Quoi que cela n’avait guère changé aujourd’hui. Certes, il savait qu’il avait du charme mais dès qu’il se voyait dans la glace, il se revoyait encore adolescent, tout maigrelet. Il écouta sans rien dire le jeune homme et ses yeux s’écarquillèrent quand il réalisa qui se trouvait en face de lui. Il ne percuta même pas lorsque la secrétaire de David décida de partir, trop occupé à remettre en ordre tout ce qu’il venait d’apprendre. « Oh... Non, je ne t’avais pas reconnu. Tu… Tu as plutôt changé pour être franc, t’es loin d’être comme dans mes vagues souvenirs. Je m’en souviens oui, le physique était très important pour moi à ce moment-là. » Encore aujourd’hui mais tu n’allais pas lui dire. Ce serait révélé tes sombres secrets et il en était hors de question. « Je suis vraiment désolé pour ça et vu ta réaction, tu es encore furieux contre moi. Mais tu pourrais être capable de comprendre maintenant, je ne pouvais pas te dire oui. On se serait fichu de moi parce que je sortais avec le petit gros du collège, je n’aurais pas supporté ça. »

Son mal être aurait été encore plus grand. Cependant, il ne put s’empêcher de pousser un soupir de soulagement. « Je vais faire vite dans ce cas, je n’ai pas envie que cet interview soit en calvaire pour toi. Tu aurais pu, après tout tu aurais pu ainsi te venger de ce qui s’est passé à l’époque mais je te remercie de mettre ça de côté pour le boulot. » dit-il en secouant la tête. Puis, il sortit rapidement ses affaires, c'est-à-dire un bloc note et son crayon. « Tu es devenu modèle après une émission de télé réalité, es ce que tu as des projets pour plus tard ? Autre que défiler ? » Il avait pris un ton sérieux, reprenant ainsi son masque de journaliste professionnel. Il voulait montrer de quoi il était capable.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

if we ever meet again (davkas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
memories in the city :: BIENVENUE A PARIS :: 11ème arrondissement au 15ème-